Réouverture partielle des casinos français prévue pour le 19 mai

En mars 2020, un confinement a été déclaré par le gouvernement français à cause de la pandémie mondiale. Depuis, les lieux accueillants du public ont pu ouvrir leurs portes seulement quelques mois en 2020 et sont fermés depuis le 30 octobre. Début avril, un nouveau confinement a été mis en place pour un mois. Aujourd’hui, nous sommes déconfinés et nous attendons le 19 mai avec impatience. Ce jour-là, les restaurants, les bars, les casinos vont pouvoir ouvrir partiellement. Regardons de plus près ce qui sera autorisé à partir de cette date pour les casinos français.

Machines à sous

La réouverture des casinos ne concernera que les machines à sous et les jeux électroniques

Les passionnés de casinos sont frustrés depuis plusieurs mois. Ils ne peuvent plus se rendre dans le temple du jeu pour assouvir leur passion et jouer à leurs jeux de casino préférés. Heureusement, il est possible de jouer au casino en ligne depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Cela permet de ne pas perdre la main, de continuer de pratiquer et d’avoir le plaisir de jouer. Toutefois, il faut l’avouer, ce n’est pas totalement la même chose. Certains ont découvert une solution pour jouer sans bouger de chez eux, d’autres ressentent tout de même un certain manque. Quand on joue en ligne, on ne profite pas de l’ambiance si particulière des casinos et surtout, on a aucun contact avec les autres joueurs.

La réouverture de ces temples de jeux est attendue avec impatience. Dans un premier temps, seuls les machines à sous et les jeux électroniques vont pouvoir être utilisés avec une jauge de 35 % de visiteurs. La réouverture va donc se faire progressivement. Typhaine Degois, la députée LREM, et Alain Griset, le ministre délégué aux PME ont affirmé que si tout se passe bien, le 9 juin, la partie jeux pourra à nouveau accueillir du public. Bien sûr, pour cette date, tout devra être mis en place. Les équipes des casinos vont devoir faire appliquer les différentes conditions de sécurité sanitaires et les gestes barrières pour assurer la santé de chaque client.

En France, le pass sanitaire ne sera pas exigé pour rentrer au sein d’un casino

Le 19 mai, de nombreux commerces vont à nouveau pouvoir accueillir du public et reprendre leur activité. Cela va tout de même se faire avec progression. Soumis au couvre-feu mis en place à 19 h, les casinos, les restaurants et les bars vont pouvoir seulement accueillir leurs clients en terrasse. Le 9 juin, pour les casinos, la jauge des visiteurs passera de 35 % à 50 %, les tables de jeux vont ouvrir à nouveau et le couvre-feu sera décalé à 23 h. Tous comme les autres restaurateurs, il sera possible pour les casinos d’accueillir des clients dans leurs salles de restaurants intérieures. Aucun pass sanitaire ne sera demandé aux clients. Ils pourront venir à partir du moment où ils portent un masque, respectent les distanciations sociales et les gestes barrières.

La date la plus attendue : le 30 juin. En juillet, les réouvertures devraient se faire normalement. Les commerçants et les propriétaires de casinos vont enfin pouvoir vivre normalement et voir leur activité reprendre un rythme. Les professionnels espèrent que les clients seront au rendez-vous pour l’ouverture des portes. Depuis plus d’un an, leur activité va mal, il est important qu’elle reparte au mieux. 2020 et la COVID-19 ont été fatales pour de nombreux casinos. Plus de 202 casinos ont dû mettre la clé sous la porte. Dans les villes où ces lieux ont dû fermer définitivement, les communes sont inquiètes pour leurs finances. Ces lieux de jeux attirent les touristes et les clients, ils font vivre une ville entière. La survie des casinos était importante pour l’avenir de ces communes. Aujourd’hui, des solutions doivent être trouvées pour palier cette perte.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.