Italie : le pays veut repenser le tourisme pour l’après Covid-19

Tous les pays d’Europe ont été touchés par la pandémie mondiale due à la Covid-19. L’Italie a été le pays le plus dévasté avec plus de 100 000 morts. Au sein de ce pays rempli de soleil et de bonne humeur, l’économie en a pris un coup et notamment le secteur du tourisme. Des villes comme Florence ou Venise sont devenues des villes fantôme. Les professionnels du tourisme souhaitent trouver des solutions pour relancer l’économie au mieux.

Florence

Une chute vertigineuse du nombre de touristes en Italie

2020 a été une très mauvaise année pour le secteur du tourisme dans le monde entier. À cause de la pandémie mondiale, les voyages à l’étranger et la majorité des vols internationaux ont été annulés. Certains chanceux ont pu tout de même voyager dans quelques pays ayant mis en place des conditions sanitaires parfois strictes. L’Italie est la cinquième destination mondiale.

Durant l’année 2020, la chute du nombre de touristes a été impressionnante. En 2019, 65,02 millions de touristes étrangers ont posé leurs valises sur les terres italiennes, en 2020, seulement 25,53 millions. Le président de l’Union italienne des chambres du commerce, Carlo Sangalli, a déclaré : “La situation est vraiment dramatique et tout doit être fait pour relancer un secteur aussi vital dans notre pays”.

Les professionnels du tourisme recherchent des solutions efficaces pour relancer leur secteur

Suite à cette désastreuse année, près de 100 000 entreprises du secteur touristique en Italie sont à deux doigts de faire faillite. Il est donc important, pour sauvegarder ces entreprises et les 440 000 postes de travail inclus, de trouver des solutions efficaces pour relancer l’économie. Malheureusement, nous sommes en 2021 et la crise de la Covid-19 est toujours bien présente. L’Italie est à nouveau confiné, ainsi que la France. L’été 2021 est, pour le moment un grand point d’interrogation.

Les touristes européens et du monde entier, vont-ils pouvoir mettre les pieds en Italie ? Vont-ils avoir la chance de visiter Venise, Rome, Florence… ? Vont-ils pouvoir faire une croisière à Capri, se balader dans les pouilles ou boire un café en terrasse à Naples ? Tout simplement profiter des plaisirs simples qu’offre les terres italiennes.

Un été 2021 sous le signe de la protection

Deux maires italiens ont décidé de prendre les choses en main et de proposer des idées pouvant aider à relancer le tourisme une fois le pays déconfiné. Dario Nardella, maire de Florence, et Luigi Brugnaro, maire de Venise, ont réfléchi à plusieurs solutions pour aider leurs villes, et plus particulièrement les acteurs du tourisme. Ils espèrent que leurs idées vont, par la suite, être appliquées dans d’autres villes italiennes.

Leur objectif premier est de créer un nouveau modèle de tourisme lié à la valorisation, à la promotion et à la protection des villes d’art. Pour cela, des actions concrètes peuvent être mises en place : augmenter le nombre de policiers présents en ville pour assurer la sécurité, débloquer plus de fonds pour les transports publics, et travailler sur une nouvelle réglementation pour les guides touristiques et les locations de logement. Les locations de logement à court terme sont très critiquées, car ils représentent une concurrence déloyale pour le secteur hôtelier classique, un secteur touché par la crise. Avant la fin du déconfinement total, le pays doit être prêt.

En temps normal, dès le mois d’avril, la saison estivale commence, les touristes débarquent avec un grand sourire au soleil. Cette année, le mois de mai n’est pas propice aux longs week-ends, les jours fériés tombent tous durant le week-end. Espérons tout de même que les Européens vont pouvoir s’évader après le déconfinement et profiter à nouveau de vacances à l’étranger.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.