Enquête : 2020, l’année record pour la création de sociétés

L’heure est au bilan. D’après des données récentes recueillies, l’année 2020 a été l’année record en matière de création d’entreprises. Malgré la crise pandémique liée à la propagation du Coronavirus dans le monde, le nombre d’entreprises créées a augmenté d’environ 4 % durant l’année écoulée. Certains domaines d’activités, comme la livraison ou le transport, ont été particulièrement prisés par les entrepreneurs français.

Création d'entreprises

Le nombre de sociétés créées est en hausse

Contrairement aux idées reçues, le nombre d’entreprises créées sur le sol national est en hausse. Selon les statistiques recensées, de nombreux Français se sont lancés dans la création de leur société courant 2020. Alors que le Coronavirus a impacté de nombreuses entreprises, d’autres ont vu le jour. Si l’on compare le nombre d’entreprises créées en France durant 2019, environ 848 160 nouvelles sociétés auraient été créées en 2020.

Le statut d’auto-entrepreneur serait, à ce jour, particulièrement prisé. D’après les chiffres, deux tiers des créations d’entreprises ont été effectuées sous ce statut qui offre une multitude d’avantages. Bien souvent, ce statut est utilisé pour les activités liées aux services de livraison ou de transport. Relativement facile et rapide, la création d’une activité par le biais de l’entreprenariat est de plus en plus attractive en France.

Dans quel cas doit-on procéder à une annonce légale ?

Si l’annonce légale n’est pas imposée aux auto-entrepreneurs, cette dernière est indispensable pour d’autres statuts juridiques d’entreprises, tels que les suivants : EURL, SARL, SAS ou SASU, etc. Pour faciliter les démarches aux gérants, de nombreuses sociétés permettent, par exemple, de publier un encart dans un journal annonce légale.

Ce service est notamment accessible aux auto-entrepreneurs qui souhaitent changer le statut de leur activité. Lorsqu’un certain seuil de chiffres d’affaires est dépassé, la parution d’une annonce légale devient obligatoire. Il s’agit d’une étape indispensable pour être en règle.

Les sociétés non-concernées par cette démarche

À titre informatif, les sociétés à être déchargées de cette démarche sont les suivantes :

  • L’entreprise individuelle, appelée aussi EI ;
  • La micro-entreprise ;
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée, nommée aussi EIRL.

Toutes les autres formes d’entreprises sont donc soumises à la publication d’une annonce légale. Le journal, qui publiera l’annonce, devra notamment se situer dans le même département que le siège social de la nouvelle entreprise. Par ailleurs, la publication doit intervenir suite à l’immatriculation de la société au registre du commerce et des sociétés (RCS).

En somme, depuis le début de la pandémie mondiale engendrée par la propagation du Coronavirus, un grand nombre de concitoyens ont pris du temps pour réfléchir à de multiples facettes de leur vie, tant sur le plan personnel que professionnel. Au cours de ces derniers mois, des remises en question et de nouveaux projets se sont immiscés dans les réflexions quotidiennes des Français.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.