2019 sera une bonne année pour les crédits à la consommation

Depuis quelques années, le pourcentage des ménages français endettés ne cesse d’augmenter. Pourquoi ? Tout simplement grâce à des taux d’intérêt très bas qui permettent une meilleure accessibilité. Or, ces taux bas ne concernent pas que les crédits immobiliers, mais également les crédits à la consommation dont les taux ne devraient pas remonter avant 2020.

Illustration du crédit à la consommation

Un crédit avec de nombreux usages

Le crédit à la consommation est un crédit populaire parce qu’il est plutôt facile à obtenir, d’autant plus quand les taux d’intérêt sont bas. Cependant, il est également très populaire parce que ses usages sont nombreux et qu’ils en font un prêt polyvalent. D’ailleurs, les ménages ne s’y trompent pas et confirment cette donnée si on regarde les utilisations qui en ont été faites en 2018.

Effectivement, en 2018, plus de 50 % des crédits à la consommation ont été faits dans le cadre de l’achat d’un véhicule. Ensuite, plus de 20 % de ces prêts personnels ont été souscrits pour faciliter l’achat d’un équipement pour la maison. Puis, un crédit à la consommation sur sept a été demandé pour financer des travaux de rénovation. Enfin, beaucoup de crédits à la consommation sont utilisés simplement pour faire respirer son budget pendant une période difficile.

Comment bien choisir son prêt personnel ?

Le succès des prêts personnels, les organismes de crédit le doivent également aux plateformes comme Moneybanker qui permettent aux particuliers de comparer facilement les différentes offres de presque tous les organismes de crédit reconnus en France. En quelques clics seulement, les internautes disposent de toutes les informations nécessaires pour prendre une décision et choisir à quel crédit souscrire.

Effectivement, avant de signer un crédit à la consommation, il est important de s’assurer que l’on a bien pris connaissance de toutes les modalités et contraintes que cela implique. Il faut donc connaître précisément les taux d’intérêt, mais également le taux de l’assurance emprunteur, ainsi que le coût des frais de dossier. Il faut ensuite s’assurer de connaître le montant exact des mensualités à rembourser et le coût d’un remboursement anticipé.

L’endettement des Français est-il inquiétant ?

En 2018, 26,8 % des ménages français remboursaient chaque mois un crédit à la consommation. Par rapport au début des années 2000, c’est assez peu. À ce moment-là, le pourcentage était beaucoup plus élevé et atteignait 35,4 % en 2011, puis 33,8 % en 2008. L’augmentation du taux d’endettement des Français permet de stimuler la croissance et la consommation, mais il inquiète également beaucoup d’économistes.

Pourquoi ? Parce qu’ils craignent l’arrivée d’une nouvelle crise économique massive liée au surendettement, comme celle qu’avait connue le monde en 2008. Or, l’économie semble à peine se remettre de cette crise dix ans après son début et il pourrait être absolument catastrophique qu’une seconde crise du même genre frappe à nouveau d’ici quelques mois ou quelques années une économie mondiale très fragilisée.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.