Les faits marquants de 2016 qui ont pu nuire à l’e-réputation

L’année 2016 se termine dans quelques jours, c’est donc l’heure de dresser un petit bilan afin de montrer que l’e-réputation d’une entreprise ou d’une personne peut être entachée très rapidement. Il est judicieux de maîtriser pleinement cette communication.

E-reputation

L’e-réputation de Vinci a été sérieusement endommagé en 2016

Avec la recrudescence des réseaux sociaux, les informations circulent très rapidement sur la toile, cela réserve parfois de bonnes ou de mauvaises surprises. Plusieurs affaires ont été nuisibles comme celle vécue par Vinci qui a vu son titre en Bourse dégringoler avec force après la publication d’un faux communiqué de presse. Ce dernier mentionnait une révision des comptes financiers. Le groupe a tout de même perdu 18 % de sa valeur. Bien sûr, l’entreprise a démenti, mais le mal avait déjà été fait. L’enseigne New Balance a également fait les frais d’une e-réputation entachée à cause d’une phrase sortie de son contexte.

Il suffit d’une déclaration sortie de son contexte pour susciter la colère

Le VP à savoir Matthew LeBretton s’est félicité de la proposition faite par Donald Trump, car, la marque s’opposait au TPP dévoilé par Barack Obama. Rapidement, les internautes ont dévoilé des clichés sur lesquels ils tentaient de mettre le feu à leur paire de chaussures. À nouveau, pour essayer de nettoyer cette mauvaise e-réputation, New Balance a insisté sur le fait qu’il ne soutenait pas le candidat, mais l’entreprise saluait seulement l’une de ses propositions. La communication d’une société doit être maîtrisée avec brio, car les conséquences peuvent être désastreuses. Toblerone a rapidement compris qu’il s’agissait d’un art à ne pas prendre à la légère.

La communication est un art qu’il faut absolument maîtriser

Une photo montrait la cure d’amaigrissement subit par les barres chocolatées. La rumeur annonçait une telle décision à cause du Brexit, qui avait causé une augmentation du coût des matières premières. Les dirigeants sont sortis du silence en insistant sur le fait que la décision avait été prise avant la sortie de la Grande-Bretagne de l’Europe. Ces sociétés dont la réputation a été entachée doivent redoubler d’effort pour la nettoyer. Elles peuvent faire appel à des experts comme Édouard Binet qui sont spécialisés dans cette tâche.

En examinant toutes les données présentes sur le Web, ils sont en mesure de nettoyer cette réputation afin de leur rendre leurs lettres de noblesse. Avec Internet, les diffamations digitales ne cessent de prendre de l’ampleur.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.