L’investissement locatif bénéficie d’un nouveau dispositif

Le gouvernement a pris la décision d’ajouter un dispositif pour combler les attentes des investisseurs. Un avantage fiscal est donc au rendez-vous, il prendra la forme d’une réduction au niveau du revenu brut foncier.

Logement

Le taux de ce nouveau mode opératoire dépend de plusieurs facteurs

La ministre du Logement a présenté au début du mois de Décembre un nouveau dispositif qui vient ainsi s’ajouter à la liste de ceux dédiés à l’investissement. Celui-ci est différent puisqu’il se focalise essentiellement sur le marché locatif consacré aux habitations vacantes. Cette mention était proposée dans le cadre du projet de loi qui concerne les finances de 2016. Par conséquent, les personnes intéressées par cette branche ont la possibilité de jouir d’une réduction fiscale. Cette dernière est normalement appliquée au niveau du revenu brut foncier. Plusieurs données sont toutefois à prendre en compte afin de déterminer le taux déployé.

Un investissement intéressant qui remplace deux précédents dossiers

L’administration française utilisera donc la localisation de ce bien immobilier ainsi que le niveau de tension. Pour rappel, ce dernier peut être de 15, 30, 50 ou 70 % en fonction des situations. Par contre, un cas de figure est identifié en parallèle puisque vous avez la possibilité de confier votre logement à un organisme agréé. Dans ce contexte, le pourcentage appliqué atteint 85 %, ce qui n’est pas négligeable pour toutes les personnes intéressées par ces formes d’investissements. Le gouvernement a souhaité insister sur le fait que ce dispositif avait une validité de trois ans. Il vient également remplacer deux autres dossiers à savoir Borloo ancien et Besson ancien. Ils auront la particularité de disparaître au fil des mois.

Les contribuables français ont plusieurs concepts à leur disposition

Les internautes peuvent toutefois être rassurés, car, si vous avez bénéficié d’un avantage avec l’un de ces deux procédés, il sera honoré jusqu’au terme du contrat. Ce fonctionnement vient donc s’ajouter à la liste puisque plusieurs concepts sont à votre disposition comme l’investissement LMNP qui est d’ailleurs en vigueur depuis la fin des années 40. Les personnes concernées peuvent jouir d’un régime fiscal spécifique comme le Micro-BIC. Pour cela, le revenu annuel doit être inférieur à 32 000 euros, cela permet ainsi de bénéficier d’un abattement de 50 %.

Plusieurs avantages sont généralement au rendez-vous avec notamment la possibilité de récupérer la TVA ainsi que la garantie des loyers.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.