La Loi Malraux se dévoile comme un bon plan pour les contribuables

Les investissements dans l’immobilier sont de plus en plus nombreux, mais les contribuables doivent se pencher avec minutie sur ce projet, car un tel engagement demande une bonne dose de réflexion. Les systèmes à leur disposition sont multiples, ils doivent donc faire le meilleur choix.

La loi Malraux

Un dispositif de défiscalisation valable si le plafond n’est pas dépassé

Si vous avez le souhait d’améliorer votre quotidien, la Loi Malraux a la particularité de combler cette attente. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une situation très attractive sur le long terme, mais il est peut-être judicieux d’effectuer un rappel. En effet, ce dispositif est sans doute l’un des plus anciens, cette loi a pu perdurer, car elle possède de nombreux atouts. Pour jouir d’un tel environnement, vous devrez donc prévoir des travaux dont le montant ne devra pas être supérieur à 100 000 euros. Vous devrez ensuite mettre en place une location pendant une durée de neuf ans.

La RAS va-t-elle perturber cette réduction fiscale de 30 % ?

Toutefois, les contribuables sont inquiets à cause de la RAS (Retenue à la source) concernant les impôts. Ce dispositif aurait tendance à impacter les avantages observés via la défiscalisation. Certes, ce régime ne sera pas terminé, mais le fonctionnement sera beaucoup plus complexe. Par exemple, si vous bénéficiez d’un avantage fiscal en 2017, il ne sera pas remboursé avant Septembre 2018, le délai peut s’avérer long, ce qui pourrait nuire sur le long terme à tous ces dispositifs comme la Loi Malraux qui vous offre 30 % de réduction si toutes les conditions demandées sont respectées.

Une période de transition a été mise en place

Le gouvernement de François Hollande qui est désormais dirigé par Bernard Cazeneuve puisque Manuel Valls se présente à l’élection présidentielle de 2017 veut que les contribuables ne paient pas l’impôt à deux reprises en 2018. En effet, les Français devront régler leur part via la RAS et une autre avec les revenus 2017. Un procédé spécifique a donc été mis en place pour mettre un terme à cette situation. Pour cela, un crédit d’impôt spécifique a été déployé, il sera appliqué en 2018 afin de simplifier au maximum le contexte pour les Français, mais cette transition pourrait affecter les dispositifs de défiscalisation.

Dans tous les cas, la Loi Malraux est en vigueur depuis le début des années 60, elle a su traverser les siècles en suscitant un engouement de taille. Il y a de grandes chances pour que les avantages réussissent à convaincre les Français malgré cette transition.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.