La décote est susceptible d’atteindre 40 % pour la nue-propriété

Avec un tel concept, vous avez la possibilité de jouir des murs dédiés à un bien immobilier. Un tel achat est susceptible d’être intéressant surtout si la décote est forte. Vous devez donc vous renseigner au préalable afin d’optimiser cette acquisition.

Pourcentage

Seul l’usufruitier est en mesure de percevoir les loyers

Le secteur de l’immobilier est très vaste, il est en mesure de s’adapter à toutes les volontés, mais il est impératif de cibler les univers en adéquation avec votre profil. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de ne pas se jeter à corps perdu dans un tel concept sans une étude. La nue-propriété est disponible dans le Code civil français qui partage ainsi toutes les conditions à suivre pour que le format soit validé. Vous devenez donc le propriétaire des murs d’une demeure alors que l’usufruitier aura la particularité de bénéficier des loyers.

Pour jouir d’une décote de 40 %, il faudra accepter un démembrement pendant 15 ans

Cet abandon peut apparaître comme surprenant, mais en réalité, c’est un véritable avantage puisque cela vous permet de jouir d’une forte décote. Avec un achat en nue-propriété, le pourcentage atteint 40 %, ce qui est très intéressant, mais il est nécessaire de préciser qu’il n’est pas universel. Plusieurs critères sont à prendre en compte à savoir la durée du démembrement ainsi que le prix du logement. Par conséquent, vous aurez largement compris que plus l’abandon des loyers est enregistré sur une période importante, plus la décote sera élevée. De ce fait, au vu des statistiques identifiées sur la toile, vous pourriez jouir de 40 % si toutefois le démembrement temporaire est validé pendant 15 ans.

Les communes encouragent le concept de la nue-propriété

Avec cet argument, il y a de grandes chances pour que vous soyez intéressé par cet investissement. Tous les biens immobiliers ne sont pas compatibles. Les logements éligibles doivent donc répondre à diverses conditions qui sont fixées par l’usufruitier, la mairie ainsi que le constructeur. Les élus ne se dressent jamais contre cette volonté puisque la nue-propriété leur permet de renforcer leur politique afin de satisfaire les obligations dédiées aux logements sociaux. En effet, les villes doivent se plier aux exigences pour ces habitations qui doivent être au rendez-vous dans chacune des communes.

De ce fait, il ne sera pas rare de découvrir un Office HLM derrière le statut d’usufruitier.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.