Par rapport à l’assurance-vie, les Français apprécient davantage les SCPI

Les consommateurs ont développé un attrait significatif pendant de longues années pour l’assurance-vie, mais le vent semble tourner. Ils se rapprochent davantage des SCPI au vu des données transmises par une étude.

Immobilier

L’assurance-vie perd de son attrait à cause d’un taux qui diminue de plus en plus

Les SCPI vous proposent d’investir dans le monde de l’immobilier afin de constituer un portefeuille confortable et attractif. Les Français ont ainsi à leur disposition plusieurs concepts pour l’acquisition à savoir le démembrement de propriété, le crédit ou encore l’achat à comptant. Toutefois, la diversité est l’un des points forts de ce format puisque les contribuables ont l’occasion de jeter leur dévolu sur plusieurs établissements : les EHPAD, les entrepôts ou les centres commerciaux. Les biens sont donc nombreux, ce qui explique sans doute cet attrait significatif, il est tellement important qu’il a pu voler la vedette à l’assurance-vie.

En moyenne, le rendement est de 6.30 % pour les SCPI

Ce contrat a rapporté 2.27 % aux propriétaires au cours de l’année 2015. Toutefois, un an plus tard, le taux a encore subi une baisse significative, car la moyenne devrait se situer en dessous des 2 %. Si certains ont déjà fui le Livret A qui affiche un taux de rémunération inférieur à 1 %, les Français pourraient également s’éloigner de l’assurance vie puisque le pourcentage pourrait lui aussi être faible pour 2017. De ce fait, en vous dirigeant sur SCPI Online, vous découvrirez l’avantage de ces contrats qui mettent tout de même en avant un rendement très appréciable de 6.30 %. Ce pourcentage a été identifié pour l’année 2015, mais il devrait être similaire pour 2016.

Il suffit d’avoir 1000 euros pour participer à une SCPI

Au vu de la modification mise en place par le Sénat, les SCPI vous permettent de gérer des immeubles sans être la cible d’un problème de gestion. En effet, les locaux sont détenus en copropriété, vous supprimez ainsi les désagréments en conservant uniquement les points forts tout en jouissant d’une facture fiscale attractive. De plus, pour devenir un associé, il est inutile de débourser des montants astronomiques. Généralement, la somme de 1000 euros s’avère être suffisante. Il n’est donc pas surprenant de constater une augmentation du nombre de personnes séduites. Selon les dernières informations, la capitalisation totale s’élèverait tout de même à 40 milliards d’euros.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.