Zone Téléchargement, un site de piratage important a été fermé

Les internautes qui téléchargeaient massivement des œuvres protégées se dirigeaient sur une plateforme largement connue en France, mais la gendarmerie a procédé à la fermeture du site. C’est à nouveau une page importante du piratage qui se tourne.

Piratage

Sur Twitter, la fin de Zone Téléchargement est validée

La France a décidé de partir à la chasse aux pirates sur le Web et notamment ceux qui partagent des contenus protégés comme des vidéos, des musiques ou encore des films qui viennent à peine d’être proposés dans les salles obscures. Le site de téléchargement illégal a donc été contraint de fermer ses portes, mais il était tout de même l’un des plus populaires sur le sol français. Il revendiquait une fréquentation de pratiquement 4 millions de connexions tous les mois. Un succès qui l’a désormais conduit dans les méandres de la justice. L’annonce a été relayée sur le compte Twitter de la gendarmerie nationale.

Un préjudice très important de l’ordre de 75 millions d’euros

Les internautes ont immédiatement réagi puisqu’ils étaient multiples à utiliser cette plateforme. Il est tout de même nécessaire de rappeler que les contenus téléchargés sans l’autorisation des ayants droit sont interdits. L’enquête du Centre de lutte contre les criminalités numériques a débouché sur l’interpellation de sept personnes et trois individus ont été placés en garde à vue. Il est important de préciser que le préjudice s’élève à 75 millions d’euros. Ce n’est toutefois pas le seul site qui a fermé ses portes, car depuis quelques années, l’Hadopi a pour objectif de partir à la chasse des pirates en informatique qui détournent les œuvres afin de les distribuer gratuitement sur le Web.

Une autre site de téléchargement illégal est contraint de fermer ses portes en France

Cette institution a donc développé la riposte graduée qui est impuissante face à des plateformes comme Zone Téléchargement. Il existe tout de même une solution pour les stopper, elle concerne le dépôt de plainte par les ayants droit. Cela permet de poursuivre les administrateurs. Cette annonce est faite quelques mois après la fermeture de plusieurs sites très connus comme Allostreaming, DpStream ou le très plébiscité Pirate Bay. Même s’il reste encore apparemment des plateformes sur internet, il y a de grandes chances pour que les fermetures se succèdent. Ce n’est sans doute qu’une question de temps.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.