Sarkozy s’offre une belle élimination lors d’un premier tour remporté par Fillon

Nicolas Sarkozy pensait sans doute que les Français lui offriraient à nouveau sa confiance afin de les représenter lors des prochaines élections présidentielles. Ils ont décidé de l’éliminer au profil de Fillon et de Juppé qui s’affronteront pour le second tour.

François Fillon

L’ancien chef de l’État sort par la petite porte

Certains citoyens avaient décidé d’investir deux euros afin de barrer la route à Nicolas Sarkozy, ce qui semble avoir porté ses fruits puisque l’ancien président de la République a été relégué aux oubliettes. Profondément déçu, il est apparu à la télévision dans la soirée de dimanche pour remercier les compatriotes tout en affirmant que son souhait était désormais de se focaliser sur sa vie privée. Au lendemain de ce premier tour, les avis se multiplient sur la toile. Jean-Marie Le Guen estime que la France a montré un véritable rejet de Nicolas Sarkozy.

Avec 44.2%, Fillon est un outsider gagnant

Les résultats définitifs ne sont pas connus ce lundi matin, car 620 bureaux doivent encore partager leur dépouillement, mais les jeux sont faits. L’ancien président de la République qui espérait un second mandat ne sera pas le candidat des Républicains pour 2017. La droite sera alors représentée par Fillon ou Juppé qui s’est offert une seconde place. Pour le premier, le score est particulièrement intéressant puisqu’il n’était pas en faveur des sondages il y a quelques semaines. Cet homme politique était annoncé comme perdant, même François Hollande ne pensait pas à une telle victoire. Avec 44.2%, il est toutefois en très bonne position pour remporter cette candidature.

François Fillon veut encourager les auto-entrepreneurs

L’ancien Premier ministre sous Sarkozy a donc précisé qu’il s’agissait d’un premier succès populaire. En ce qui concerne son programme, il veut valoriser les 39 heures dans la fonction publique, optimiser la retraite à 65 ans, mettre en place une hausse de la TVA ainsi qu’une baisse des impôts tout en supprimant l’ISF afin de favoriser « la transmission d’entreprises et l’investissement en France ». Il a également l’intention de réduire les dépenses aux alentours de 10 milliards d’euros tout en optimisant l’auto-entrepreneuriat qui a souvent été délaissé.

François Fillon qui a remercié les Français a la volonté de réformer le régime social des indépendants. Ce n’est pas son seul souhait puisque le candidat probable à la présidence de la France aimerait réduire le taux de chômage qui était déjà l’envie de l’actuel chef de l’État, mais François Hollande n’a pas pu inverser la courbe.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.