3.7 millions de foyers ont pu bénéficier de la prime d’activité

Il y a quelques mois, la France a développé un nouveau dispositif susceptible de venir en aide à de nombreux ménages. Alors que 2 millions de personnes devaient jouir de cette prime d’activité, ce sont en réalité 3.7 millions de bénéficiaires qui ont été identifiés depuis le début 2016.

Economie

La CAF verse la prime d’activité à 3.7 millions de ménages

L’année dernière, les Français avaient à leur disposition le RSA activité ainsi que la prime pour l’emploi. Elle était remboursée dans la plupart des cas lors de la déclaration des impôts, mais le gouvernement a modifié le concept en supprimant ces deux procédés. Ils ont été remplacés par cette prime d’activité qu’il est possible d’obtenir depuis le site de la CAF. Après l’étude de votre dossier, vous êtes en mesure de connaitre le montant alloué, tous les trois mois, vous devrez à nouveau renseigner votre situation pour savoir si la somme est annulée, baissée ou rehaussée.

4.34 milliards d’euros sont prévus pour le budget de 2017

Si au départ, le chef de l’État n’avait pas prévu plus de 2 millions de bénéficiaires, ils sont finalement 3.7 millions à recevoir tous les mois un montant en adéquation avec leur situation. C’est un dispositif attractif pour l’économie du pays puisqu’il incite les Français à travailler tout en améliorant leur quotidien. Ce procédé s’articule surtout autour des travailleurs modestes qui ont été nombreux à demander la prime d’activité. Le quota fixé au préalable a été clairement dépassé depuis Avril 2016, soit quelques mois après la mise en place. Elle sera donc reconduite l’année prochaine, le gouvernement a de ce fait prévu une enveloppe de 4.34 milliards d’euros.

Une pauvreté qui prend de l’ampleur sur le sol français

Cette annonce est déployée le même jour que le rapport du Secours catholique. Ce dernier a souhaité alerter les candidats à la primaire puisque la pauvreté en France se renforce. Une lettre a été adressée à ces Hommes politiques qui sont appelés à réagir au plus vite, car la « pauvreté de faiblit pas ». Le futur président de la République est donc invité à combattre ce phénomène ainsi que la stigmatisation qui en découle. Les chiffres sont également très inquiétants, nous apprenons que ce sont les mères ou les pères isolés qui se retrouvent dans cette situation catastrophique.

Ces ménages qui sont très proches du seuil de pauvreté n’arrivent plus à vivre convenablement. Ils obtiennent au maximum 1008 euros par mois. Les hommes seuls sont également nombreux à être confrontés à une forte précarité.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.