Fiona : le procès de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf a commencé

Difficile, voire impossible d’oublier cette affaire au cours de laquelle une petite fille a perdu la vie. Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont été pointés du doigt, avec l’ouverture du procès, nombreux sont ceux qui attendent des réponses.

La justice

Il y a trois ans, une fillette prénommée Fiona disparaissait

Fiona est-elle décédée ? Dans quelques conditions a-t-elle perdu la vie ? Où son corps a-t-il été placé ? Ces questions restent aujourd’hui encore sans réponse même si le drame s’est produit il y a de nombreuses années. A cette époque, elle mobilise les médias ainsi que les secours, car elle informe les autorités compétentes de l’enlèvement de la petite Fiona. Cette dernière est recherchée massivement par les forces de l’ordre et les volontaires, mais rapidement une autre piste se dévoile. Elle est tragique puisqu’elle entraîne l’incarcération de Berkane Makhlouf et Cécile Bourgeon. C’est à ce moment que la France découvre le calvaire de la fillette.

Le procès de la mère de famille et de son conjoint a commencé

Ces deux personnes se retrouvent devant les assises du Puy-de-Dôme puisqu’ils sont accusés de violences. Ces dernières auraient entraîné la mort de la petite Fiona qui aurait été enterrée du côté du lac d’Aydat. Toutefois, apparemment sous l’emprise d’alcool et éventuellement de drogues, ces deux individus n’arriveraient plus à se souvenir de l’emplacement exact. Ils devront dans tous les cas s’exprimer, mais ils gardent la même conduite. Berkane Makhlouf n’a donc pas reconnu les coups, cette attitude est pratiquement la même depuis 2013, année au cours de laquelle la fillette a disparu.

Une décision sera rendue le 26 Novembre prochain

Avec le début de ce procès, nombreux sont ceux qui attendent des explications, l’avocate du père de Cécile Bourgeon estime que tout le monde voudrait entendre cette vérité absolue. De son côté, la mère de famille nie son implication dans le décès de sa fille, elle a par contre reconnu qu’elle n’avait pas su protéger son enfant. Ils encourent tous les deux 30 ans de réclusion. Le verdict sera prononcé à la fin du mois Novembre, mais ce délai suffira-t-il pour obtenir des informations concernant la petite Fiona ?

Cette jeune fille qui a connu une fin de vie particulièrement dramatique aura-t-elle une sépulture ? Dans tous les cas, les deux accusés nient ces coups qui auraient entraîné la mort de l’enfant.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.