ExoMars : Schiaparelli est arrivé, mais impossible de savoir s’il est intact

Dans la cadre de la mission ExoMars, Schiaparelli a réussi à se poser sur la planète rouge, mais après l’euphorie, les équipes ont été enveloppées par une bonne dose d’inquiétude. L’appareil ne répond pas aux multiples tentatives de communication.

Schiaparelli

L’ESA n’arrive pas à entrer en contact avec l’atterrisseur Schiaparelli

La première partie du plan s’était pourtant déroulée sans aucune difficulté majeure, Schiaparelli avait donc pris le chemin de Mars afin de rejoindre les précédents robots qui ont foulé la planète rouge. Toutefois, les scientifiques ont en leur possession diverses données essentielles à savoir celles liées à l’entrée dans l’atmosphère et celles dédiées à la descente vers le sol. Par conséquent, l’appareil a réellement atteint son premier objectif, mais l’ESA n’a aucune réponse. Avec un contexte aussi dramatique, difficile de ne pas penser à Philae, qui avait connu un atterrissage très complexe sur la comète. Rapidement, il n’avait pas été exposé au soleil, ce qui avait rendu sa mission très difficile.

En 2003, un phénomène similaire s’était produit pour l’ESA

Ce jeudi matin, au Centre Européen de Contrôle des Opérations installé en Allemagne, une conférence de presse a été donnée, car les questions demeurent concernant le devenir de Schiaparelli. De ce fait, il aurait pu être confronté à un problème de taille lorsqu’il a touché le sol, mais le parachute s’est déployé dans les règles de l’art. Le président de l’Agence Spatiale Européenne spécifie que les équipes en charge d’ExoMars travaillent actuellement pour tenter de comprendre ce qui s’est produit dans les dernières secondes. Pour l’instant, il n’est pas impossible que l’appareil soit endommagé. Pour l’ESA, le malheur semble se reproduire, car, en 2003, un concept similaire avait été identifié.

Schiaparelli n’a donné aucun signe de vie depuis son arrivée

À l’époque, la mission Mars Express avait été à l’origine d’une bonne dose de frustration. Le mini atterrisseur avait réussi à atteindre la planète rouge, mais un dysfonctionnement l’avait rendu muet. Par conséquent, il n’a jamais donné de signe de vie. Au vu de ce scénario, le risque que Schiaparelli ait vécu la même situation semble croître. Il est important de noter que seuls les Américains ont eu l’occasion d’envoyer un robot opérationnel sur Mars. Normalement, cette mission devait se terminer en 2020 afin de récolter des indices concernant la vie passée et actuelle sur cette planète rouge.

L’atterrisseur Schiaparelli a tout de même mis 7 mois pour rejoindre son objectif, mais, pour l’instant, il semble perdu sur Mars.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.