L’e-cigarette a-t-elle vraiment les moyens de supprimer l’envie de fumer ?

Depuis quelques mois, il existe un débat houleux qui s’articule autour de la cigarette électronique. Nombreux sont ceux qui prônent son efficacité dans le cadre de la lutte contre le tabac. La vigilance est toutefois de mise, car la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Une cigarette électronique

La cigarette électronique aurait aidé près de 18 000 fumeurs

Les avis divergent lorsque l’on évoque le concept de l’e-cigarette, il y a ceux qui mettent en avant son efficacité alors que d’autres insistent sur son caractère nocif. Difficile de trier le vrai du faux dans ce dossier qui a pris une ampleur considérable depuis la publication d’une étude. Il y a plusieurs jours, des scientifiques de l’University College London ont partagé le fruit de leurs recherches. Ils ont constaté que 18 000 fumeurs avaient eu l’occasion de stopper le tabac en 2015 grâce à la cigarette électronique. Il n’en fallait pas davantage pour que le Web s’empare de cette affaire.

Attention, accordez une attention particulière à la qualité des e-liquides

Dans le BMJ, le directeur du centre d’études, John Britton a insisté sur le fait que l’e-cigarette était une aide complémentaire qui permet d’obtenir des résultats. Dans le cadre de la lutte contre le tabagisme, cet appareil pourrait avoir un effet intéressant qu’il ne faudrait pas mettre de côté. Toutefois, avant de se lancer dans une telle expérimentation, il est impératif de jauger de la qualité de tous les produits présents sur le marché. Malheureusement les e-liquides ne sont pas tous intéressants. Certes, des références commercialisées par la Chine dévoilent des prix séduisants, mais la qualité est particulièrement douteuse.

C’est pour cette raison que des enseignes ont tenté de se démarquer en vendant des e-liquides à la fois attractifs et respectueux de l’organisme. Comme c’est le cas dans de multiples domaines, vous devez absolument étudier avec minutie cet aspect. Ces entreprises, comme Cigusto, ont pris l’initiative de mettre ce critère au centre de leur politique. Par conséquent, la conception des e-liquides a la particularité de répondre à des standards médicaux qu’ils soient made in France ou commercialisés via des marques US/UK.

Se focaliser sur l’e-cigarette au vu des bénéfices pour la santé

Du côté du Royaume-Uni, cette étude n’est pas passée inaperçue, car près de 2.8 millions d’habitants ont recours à cette technique. Au vu des statistiques diffusées par cette enquête, les pouvoirs publics devraient éventuellement se pencher sur les aides dédiées à l’arrêt du tabac. Ces dernières proposent des prescriptions et des conseils, mais la cigarette électronique ne semble pas être mise en avant.

Les auteurs de cette étude publiée dans le British Medical Journal estiment que les chiffres avancés sont assez faibles, car 18 000 fumeurs ont stoppé la cigarette, mais ils précisent que du côté médical, ils sont significatifs au vu « des énormes bénéfices pour la santé de l’arrêt du tabac ».

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.