Piégée sur Facebook, elle est la cible d’un viol collectif à Paris

Il est impératif d’être vigilant sur Facebook, car des personnes malveillantes se dissimulent parfois derrière des profils intéressants. Une jeune femme a été victime d’un viol collectif au niveau du Champ-de-Mars alors qu’elle avait été abordée sur le réseau.

Champ-de-mars

Une simple conversation sur Facebook débouche sur une rencontre

Il n’est pas rare de constater que les différentes plateformes de communication sont utilisées afin de piéger des internautes. Même sur Le Bon Coin, certaines annonces dissimulent en réalité un guet-apens. La vigilance sur le Web est nécessaire, il ne faut jamais baisser la garde. Selon le Parisien qui rapporte cette information, la jeune femme avait conversé avec un homme qui s’est révélé être un prédateur. Sur Facebook, ils ont échangé quelques mots avant de convenir d’un rendez-vous dans Paris et plus précisément au niveau de Barbes.

Lorsqu’elle est arrivée sur les lieux, elle a pu découvrir plusieurs personnes qui avaient apparemment prémédité le viol puisque des couvertures avaient été installées dans le bosquet.

Un viol collectif orchestré par plusieurs individus dans Paris

Ce drame s’est déroulé sur le Champ-de-Mars à proximité de la Fondation de la Croix de Saint-Simon. Cette affaire de viol collectif a donné lieu à une enquête, les policiers du 3e district ont donc été invités à retrouver les personnes à l’origine de ce drame qui avait été planifié sur Facebook alors que la jeune femme était frappée par un différend avec sa mère. Trois violeurs présumés ont fait l’objet d’une interpellation pour ce fait divers qui s’est déroulé dans la nuit du 10 au 11 Septembre dans le 7e arrondissement de la capitale.

Trois adolescents interpellés dans le cadre de cette affaire

Le trio se trouvait dans un hôtel du 18e arrondissement de Paris et ils seraient âgés de 17 ans. Lorsque les policiers les ont interceptés, ils étaient sur le point de rejoindre leur domicile situé en Allemagne. Selon les informations partagées par le journal, ils seraient de nationalité algérienne. Cette actualité qui fait froid dans le dos montre à quel point il est nécessaire d’être prudent sur Facebook afin de ne pas accorder sa confiance à n’importe qui.

Malheureusement, les réseaux sociaux sont utilisés par les prédateurs sexuels en quête de proies qu’elles soient mineures ou majeures.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.