Dans le monde de la mode, la marinière ne prend pas une ride

Les vêtements marins rencontrent toujours le même succès auprès de la gent féminine et des hommes. Les amoureux de la mode sont donc nombreux à piocher dans la marine nationale pour inspirer de nouvelles tenues.

Marinière

Dévoilée au 17e siècle, la marinière est toujours parmi nous

Mise en avant par Jean-Paul Gaultier et ses atypiques défilés, la marinière a su traverser les âges alors qu’elle était pourtant réservée à la marine nationale. Les uniformes ont toujours alimenté ce secteur puisqu’il représente une véritable source d’inspiration pour les hommes et les femmes. Il n’est donc pas rare de voir sur les podiums le célèbre bachi, ce petit béret avec un pompon rouge. De plus, elle a eu l’occasion d’être portée par un Ministre du redressement, Arnaud Montebourg afin de vanter le savoir-faire français, mais elle puise tout de même ses origines au 17e siècle. À l’époque, il ne s’agissait pas de la marinière que l’on découvre actuellement, c’était davantage un tricot blanc rayé avec du bleu, cette teinte était parfois remplacée par du rouge.

Certains se questionneront sur ces rayures qui sont largement visibles. C’était l’objectif premier, voir les marins qui étaient tombés à la mer. Aujourd’hui, c’est une pièce maîtresse dans le monde de la mode, mais elle est toujours portée fièrement par les marins.

La marine nationale veut un nombre précis de rayures

La marinière fait donc partie de l’uniforme qu’il est indispensable de porter pendant ses fonctions. C’est un décret qui a rendu son port obligatoire le 27 Mars 1858, elle intégrait ainsi la liste des vêtements portés par les équipages. Toutefois, si celle repérée au cours des défilés se permet quelques folies, le modèle officiel devait contenir 21 rayures blanches qui devaient être deux fois plus larges que les 20 rayures bleues. Elle a la particularité d’être commercialisée par un distributeur qui mise sur une fabrication française. Il est même possible d’opter pour une personnalisation à l’aide de la broderie.

Un « rayé » porté par les célébrités du monde entier

Même si ce haut fait partie de l’équipement des armées au même titre que le caban, il a été porté par de grandes personnalités. Brigitte Bardot a pu le sublimer sur les plages de Saint-Tropez, ce fut aussi le cas de Jean Seberg, Picasso ou encore le mime Marceau. Ce dernier était considéré comme le VRP de ce « rayé » puisqu’il en faisait la promotion dès le moindre de ses déplacements.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.