Un bébé qui suce son pouce aurait moins d’allergies

Le fait de sucer son pouce n’aurait finalement pas que des impacts négatifs selon les résultats d’une enquête. Certes, cela est susceptible de provoquer quelques problèmes dentaires, mais les scientifiques ont observé une diminution des allergies.

Un bébé suce ses doigts

Les problèmes engendrés par la succion du pouce

Ce réflexe est automatique, dès que le bébé voit le jour, il a tendance à diriger ses doigts vers sa bouche. Ce réflexe physiologique est tout de même néfaste, car les effets sur l’enfant sont problématiques notamment au niveau de la dentition. Les professionnels de la santé estiment que la situation devient inquiétante lorsque la fillette ou le garçonnet continue de sucer son pouce au-delà de six ans. La langue ne pourra pas épouser le palais, cela provoque ainsi des soins d’orthodontie, car la mâchoire nécessite un redressement. Alors que cette pratique est souvent critiquée, des scientifiques ont réussi à trouver un point positif. Les résultats de l’enquête ont été publiés dans la revue Pediatrics. 1000 enfants ont fait l’objet d’un suivi jusqu’à leur âge adulte afin de déterminer l’impact réel sur l’organisme.

1000 enfants suivis jusqu’à l’âge de 32 ans

Les professionnels ont pu noter les enfants qui suçaient leur pouce et/ou rongeaient leurs ongles. Les points de repère ont été fixés à différents âges : 5, 7, 9 et 11 ans. Pour tenter de comprendre l’impact, ils ont été convoqués à nouveau, mais quelques années plus tard. Le premier palier était visible à 13 puis à 32 ans. A chaque fois, des tests ont été réalisés notamment pour savoir si ces enfants étaient la cible d’allergies. Les chercheurs de l’université MacMaster installée en Nouvelle-Zélande ont pu constater que le système immunitaire se renforçait puisque des allergènes étaient introduits dans l’organisme par la bouche. C’est de cette manière qu’ils ont pu découvrir que les allergies étaient moins nombreuses chez les enfants qui rongeaient leurs ongles et/ou suçaient leur pouce.

Faut-il laisser l’enfant sucer son pouce ?

Désormais, les parents se retrouvent dans une situation complexe, faut-il continuer d’interdire de ronger les ongles ou d’éviter à l’enfant qu’il suce son pouce ? Il y a des points positifs et négatifs dans les deux cas de figure. En effet, 31% des enfants qui effectuaient les deux pratiques souffraient d’allergies contre 45% pour ceux qui ne réalisaient aucune des deux. Il est également important de noter que les scientifiques ont pris en compte divers facteurs comme l’allaitement, le tabac des parents…

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.