Les barres Kinder seraient composées de substances cancérigènes

Kinder est pointé du doigt par une ONG, elle aurait détecté des substances cancérigènes dans des barres chocolatées très appréciées par les enfants. Il serait vivement déconseillé de continuer une telle consommation selon cette étude.

Des produits de la marque Kinder

Des substances cancérigènes atterrissent dans les barres chocolatées

Difficile de résister à l’appel de ces petites barres que les enfants aiment déguster au goûter. Les adultes apprécient aussi ces douceurs développées par Kinder depuis une multitude d’années. Le catalogue de la firme comporte d’autres produits qui suscitent un pouvoir attractif très important. Toutefois, une ONG allemande vient semer le trouble avec quelques précisions, car les fameuses barres chocolatées seraient composées de substances indésirables et surtout cancérigènes. Les études auraient permis de découvrir des hydrocarbures d’huiles minérales, mais quelques précisions s’imposent.

L’impact sur la santé serait inquiétant, car ces produits auraient la particularité d’entacher le foie, d’endommager l’ADN, et même de faciliter le développement d’un cancer. Par conséquent, faut-il stopper la consommation des barres Kinder ?

L’emballage de Kinder est mis en cause dans cette affaire

L’ONG Foodwatch a l’origine de cette information est formelle, il serait judicieux de stopper la consommation de ces produits. Kinder est même invité à mettre un terme à la vente de ces barres. Ce n’est pas la première fois que l’enseigne est pointée du doigt pour l’un de ses produits puisque le Nutella a lui aussi été au cœur d’une vive polémique notamment à cause de l’utilisation de l’huile de palme. Une petite précision est tout de même nécessaire, car les parents seront sans doute effrayés à l’idée d’offrir de tels goûters à leurs enfants. Ce ne serait pas les barres qui seraient remises en cause, mais plutôt l’emballage.

La société Kinder répond à cette étude

Les hydrocarbures présents auraient la capacité par la suite de contaminer les barres chocolatées. De ce fait, celles-ci consommées dès la fabrication, avant qu’elles atterrissent dans cet emballage n’auraient pas d’effets indésirables sur la santé. C’est une année 2016 relativement complexe pour le groupe Ferrero qui détient la marque. En effet, les fameux œufs Kinder ont déjà été interdits au Chili, car ils sont suspectés de favoriser la prise de poids et donc l’obésité. Dans tous les cas, la marque a souhaité insister sur le fait que ce n’est pas nouveau, ce problème est déjà connu, mais elle précise que les emballages répondent aux normes de l’Union européenne. L’ONG estime que les responsables politiques n’ont toujours pas pris de mesures en conséquence.

Dans un communiqué, le groupe révèle que des solutions tentent d’être trouvées pour que la présence soit limitée au maximum et que la transmission à l’aliment soit elle aussi la plus faible possible.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.