Le cardinal Barbarin décide de quatre suspensions dans l’affaire d’abus sexuels

Depuis quelques mois, cette affaire d’abus sexuels ne cesse de se hisser en Une des médias. Le cardinal Philippe Barbarin a été pointé du doigt à maintes reprises. Il a pris une décision concernant quatre prêtres.

Le cardinal Barbarin

Le cardinal de Lyon concrétise ses promesses

Les victimes attendaient une décision depuis de longs mois, car le cardinal Barbarin était suspecté d’avoir couvert quelques affaires d’abus sexuels. Il a toujours démenti une éventuelle connaissance dans ces dossiers. Dans un communiqué de presse, de nouvelles normes ont été mises en place selon la volonté de ce cardinal. Les différentes mesures feront l’objet d’une publication le 1er Septembre prochain dans le cadre du Vademecum. L’objectif premier consiste à lutter activement contre les abus sexuels. Par conséquent, un prêtre mis en cause se « verra écarté définitivement de tout ministère ».

Le cardinal a également prévu l’éventualité d’une mise en examen pour des soupçons, tant que la justice n’aura pas rendu son verdict, le prêtre en question sera lui aussi écarté, mais uniquement à titre conservatoire.

Quatre prêtes, dont l’identité n’a pas été dévoilée écartés

Le cardinal Barbarin a décidé pour appliquer ces nouvelles mesures de relever de leur ministère quatre prêtres Lyonnais qui étaient concernés par des faits d’abus sexuels. Une source du diocèse de Lyon a précisé que les personnes concernées avaient ou non été évoquées dans la presse. Les prêtres auraient ou non été condamnés par la justice. Dans tous les cas, ils étaient connus de l’autorité judiciaire pour de tels actes. Bien sûr, aucune identité n’a été dévoilée dans la presse, mais, en ayant suivi les différentes affaires, il est relativement simple d’évoquer quelques noms.

Il est inutile de les partager puisqu’ils n’ont pas fait l’objet d’une confirmation officielle. S’il s’avérait qu’ils n’étaient pas concernés par les faits, cela entraînerait un lourd préjudice.

Le collège prêt à étudier d’autres cas s’ils étaient connus

Le communiqué de presse relayé par le cardinal sur Twitter fait suite à ses promesses. Il avait assuré que, dès le 30 Juin, les nouvelles mesures seraient partagées publiquement. Il souhaitait également analyser les différentes affaires pour évincer éventuellement des prêtres. Le document révèle que désormais, ils s’engageront à signer l’ensemble des dispositions et de les respecter. Qu’ils soient laïcs ou diacres, ils doivent absolument s’inscrire dans la lutte contre les abus sexuels perpétrés dans l’Église. Les victimes ont également un numéro de téléphone à disposition « 04.78.814.845 ». Il s’agit d’une cellule d’écoute disponible depuis deux mois.

Des appels téléphoniques ont par la suite débouché sur des rencontres. En parallèle, le communiqué se termine en insistant sur le fait que le collège d’experts peut examiner une autre situation si elle est « portée à la connaissance de l’archevêché ».

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.