Euro 2016 : l’Angleterre n’arrive pas à se remettre de cette humiliation

La France connait désormais son adversaire pour la suite de l’Euro 2016. Contrairement aux idées reçues, ce ne sera pas l’Angleterre, qui sera présente, mais l’Islande. Les Anglais ont du mal à affronter cette humiliation.

L'Islande à l'Euro 2016

L’Angleterre sortie de l’Euro 2016 par l’Islande

Le match semblait être plié avant même de commencer, nombreux sont les internautes qui penchaient en faveur des Anglais. Le Royaume-Uni était déjà fragilisé par ce Brexit, le pays a décidé de sortie de la zone euro selon la volonté du peuple. Les fans espéraient donc un peu de joie en se focalisant sur ce match de football, mais la réalité a été encore plus fracassante. Si les Anglais étaient annoncés comme favoris, ce n’était pas le cas de l’Islande, mais cette équipe a montré dès le début de la compétition qu’elle n’avait rien à perdre.

En jouant son premier Euro, elle était bien décidée à se faire remarquer. Les joueurs se retrouvent désormais en quart de finale contre la France. La rencontre est prévue pour dimanche prochain, mais elle sera très difficile.

Wayne Rooney est décrit comme un « loser »

A la suite du match Angleterre/Islande, un seul mot était sur les lèvres des supporters : Déception. Les journaux britanniques n’ont pas mâché leurs mots pour signifier que cette défaite était sans aucun doute la plus humiliante de toute l’histoire. Elle intervient quelques jours après la secousse vécue par les marchés financiers à cause de la sortie du Royaume-Uni. Outre-Manche, les journalistes estiment que cette défaite est la plus embarrassante en 144 ans.

Roy Hodgon qui a annoncé sa démission est également pointé du doigt, depuis quatre années, il est aux commandes de l’Angleterre et il n’a pas laissé une saveur très appréciable, mais plutôt un goût amer. Wayne Rooney, qui n’a pas réussi à sauver son équipe, est lui aussi pointé du doigt. Il est même qualifié de « loser » par la presse locale.

Un France/Islande très difficile à Paris

Désormais, la France se prépare à affronter l’Islande qui n’a rien à perdre, elle a pratiquement déjà gagné cet Euro 2016 en se hissant pour la première fois en quart de finale. Par conséquent, la pression sera sur les épaules des Bleus, et non celles des adversaires. Certes, l’Angleterre n’a pas montré un grand football lors de cette rencontre, mais l’Islande a su se démarquer malgré une faible possession de balles. Après un premier but, elle a rapidement contré quelques minutes plus tard, cela a déstabilisé l’Angleterre, qui a tenté en vain de revenir au score, même le dernier corner n’a pas eu le résultat escompté.

Didier Deschamps prépare son équipe à affronter un adversaire, le rendez-vous est fixé au stade de France. Les Bleus auront-ils la capacité de se hisser plus haut ? Difficile de l’imaginer si le jeu est identique à celui offert contre l’Irlande.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.