Après le Brexit, la Bourse retrouve un léger calme

La sortie du Royaume-Uni de l’Europe a laissé des traces à la Bourse, la sérénité n’est pas totalement de retour, mais il y a tout de même une légère stabilisation. Les marchés financiers retrouvent donc un peu de calme.

George Osborne

Ce lundi, la Bourse connait une légère accalmie

Le début du week-end a été considérablement mouvementé avec le Brexit. Le référendum a été en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. C’est un signe extrêmement fort qui a été lancé par les Britanniques, David Cameron a même fait savoir qu’il démissionnerait dans quelques semaines. Les pays de l’Europe demandent désormais à cette nation d’entreprendre au plus vite cette éviction. Cela a eu des conséquences sur la Bourse puisque la Livre a connu une chute sans précédent après cette annonce fracassante.

Après ce long week-end, les marchés financiers ont ouvert ce lundi matin avec un semblant de calme. La sérénité n’est pas totale, mais l’état de panique a tout de même baissé. La prudence est de mise, car la fragilité est toujours présente. Plusieurs défaillances ont été visibles puisque la chute de Londres était de l’ordre de 0.64%.

Tokyo résiste au tsunami du Brexit

A contrario, Paris affichait une chute de 0.60% contre 0.15% pour Francfort. En parallèle, il y a eu quelques bonnes nouvelles du côté de l’Asie avec la Bourse de Shanghai et de Hong Kong, elle a progressé à la clôture. Du côté de Tokyo, c’est un bond de 2.39% qui a été enregistré. Les analystes en économie avancent désormais dans le flou le plus total, car les incertitudes sont nombreuses concernant le calendrier de cette sortie. Aucune date précise n’a été partagée concernant le Royaume-Uni. Il sera sans doute nécessaire d’attendre encore quelques mois, car, tant que David Cameron est au pouvoir, les investisseurs n’auront pas cette clarté recherchée.

Les investisseurs se sont réfugiés dans le yen et l’or

En effet, le Congrès du parti organisera une élection pour proposer le poste à son successeur. Cela n’interviendra pas avant le mois d’Octobre prochain. Du côté du gouvernement, le ministre des Finances à savoir George Osborne est confiant en l’avenir, il estime que le Brexit ne devrait pas causer d’impact néfaste, car l’économie britannique sera en mesure d’affronter d’éventuelles turbulences. Par conséquent, l’instabilité des Bourses du monde devrait perdurer dans le temps jusqu’à ce que le Royaume-Uni quitte véritablement l’Europe.

Lorsqu’une perte de confiance est observée sur les marchés financiers, les investisseurs ont tendance à se réfugier dans des valeurs sûres. Par conséquent, le yen et l’once d’or ont connu un très beau week-end.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.