C’est historique, le Royaume-Uni sort de l’Union européenne

C’est une décision importante qui a été prise par le Royaume-Uni, le peuple a fait le choix de ne plus appartenir à l’Europe. Cela a déjà eu quelques conséquences avec la présentation de la démission de David Cameron.

David Cameron

C’est décidé, les Britanniques disent adieux à l’Europe

Depuis plusieurs années, l’Extrême Droite milite en France pour une sortie du pays de l’Europe, car des experts en la matière sont convaincus que l’UE est nuisible. Alors que notre pays ne s’est pas prononcé pour cette éventualité, le Royaume-Uni a sauté le pas ce vendredi 24 juin puisque les résultats du référendum sont en faveur de cette sortie. Le vote du Brexit a eu une conséquence pour le gouvernement en place, David Cameron a annoncé sa démission d’ici le mois d’Octobre.

Il estime qu’un nouveau chef du gouvernement est nécessaire puisqu’il devra négocier la sortie de l’UE avec Bruxelles ainsi que les pays toujours intégrés. Il est important de noter que David Cameron était contre cette éventualité, il n’a donc pas les compétences nécessaires pour combler désormais le peuple, d’où cette démission.

Les Pays-Bas veulent eux aussi un référendum

Les dirigeants de l’UE ont demandé au Royaume-Uni d’entamer rapidement toutes les démarches pour que cette sortie soit effective et définitivement validée. Cette décision aura-t-elle une répercussion sur d’autres pays ? La Grèce avait elle aussi envisagé un tel concept avant de faire machine arrière, la France a également évoqué dans un certain milieu politique ce départ, mais se concrétisera-t-il après les prochaines élections présidentielles ? Dans tous les cas, le Brexit a une répercussion certaine pour la France, un conseil des ministres extraordinaire sera organisé à 16 heures dans l’enceinte de l’Élysée.

Sur Twitter, les Pays-Bas ont évoqué un tel référendum selon les propos de Geert Wilders. Ce dernier a salué la décision des Britanniques, « Maintenant c’est à nous, il est temps d’organiser un référendum ».

Les raisons pour lesquelles Britanniques quittent le navire

Le marché financier n’a pas résisté à la sortie de l’UE, la livre a connu une chute historique. Le niveau n’a jamais été aussi bas depuis 1985. La banque suisse a mis en valeur un net recul de 6%. Celle de Londres s’est offert une baisse de 7% quelques minutes seulement après l’ouverture ce vendredi matin. La suite de l’histoire doit être écrite, mais certains sont déjà extrêmement heureux par la tournure des évènements, mais plusieurs raisons expliquent cette décision.

Les Britanniques ont le souhait de contrôler efficacement l’immigration, les flux ont fait des ravages à cause d’une libre circulation. Les Anglais ont également la volonté de restaurer la souveraineté nationale tout en quittant l’Europe qui commence à prendre l’eau. La crise de la zone euro a sans doute pesé très lourd lors de la décision. Enfin, les Britanniques ne veulent plus être affiliés aux régulations instaurées par Bruxelles.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.