Microsoft met un pied dans le secteur du cannabis

C’est sans doute l’une des associations les plus insolites, pourtant, Microsoft a décidé d’intégrer le marché du cannabis en signant un partenariat avec Kind Financial. Si cela fait bondir certains détracteurs, d’autres attendent les retombées de cette collaboration.

Du cannabis

Microsoft veut traquer le cannabis

En France, la culture du cannabis est illégale, cette substance est considérée comme une drogue nocive dont les effets sur la santé sont dévastateurs. Les personnes souffrent d’une sévère dépendance qui entraîne une réelle irritabilité, du stress, et même une forte angoisse. Des études ont même montré qu’elle avait le pouvoir d’entacher une partie du cerveau. Dans tous les cas, Microsoft a décidé de se rapprocher d’une start-up spécialisée dans ce domaine, mais il est important de noter qu’il s’agit d’une collaboration légale.

La firme de Redmond ne se lance pas dans la commercialisation des plants de cannabis, elle a seulement jeté son dévolu sur une solution apportée par cette entreprise. En effet, elle possède des logiciels compatibles avec une traque.

Kind Financial, une start-up choisie par Redmond

Microsoft aimerait suivre les plans de cannabis depuis leur plantation jusqu’à la vente sous la forme d’une drogue. Comme le mentionne le communiqué de presse, Kind Financial possède les moyens de suivre à la trace les graines pour qu’elles ne se retrouvent pas sur le marché noir. Cet investissement s’est effectué par le biais de la branche « Santé et Services » de Redmond. L’entreprise a donc la volonté de débarquer sur ce marché très intéressant depuis que certains états américains se sont prononcés en faveur de la légalisation.

Le fondateur de la start-up s’est exprimé, il est comblé par ce partenariat. Il estime que le cannabis demande un suivi important comme c’est le cas pour l’alcool ou encore le tabac. Selon lui, « il est clair que l’industrie sera toujours sujette à un contrôle strict ». De plus, une nouvelle autorisation devrait être accordée à la Californie, la marijuana sera légale pour un usage récréatif dès l’automne prochain. Auparavant, Washington, l’Alaska ainsi que le Colorado ont voté en faveur de cette légalisation.

Proposer aux états un outil susceptible de suivre cette substance

Au vu du pouvoir que suscite cette industrie, il est relativement compréhensible que Microsoft investisse dans le cannabis. C’est la première grande entreprise à mettre un pied sur ce marché, elle n’a pas la volonté de commercialiser des plants ou des graines. Elle voudrait offrir un outil performant au gouvernement pour qu’il puisse traquer le cannabis. Selon Redmond, l’objectif premier consisterait à sécuriser au maximum les transactions. Cette implication pourrait aussi avoir un impact certain sur la campagne de la légalisation, avec une telle participation, Microsoft sera-t-elle en faveur de celle-ci, va-t-elle militer pour son développement ?

En France, la légalisation du cannabis s’est aussi posée, mais le gouvernement est contre cette éventualité. Marisol Touraine a insisté sur le fait l’année dernière qu’elle était contre une telle consommation.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.