Microsoft s’offre LinkedIn pour la somme de 26.2 milliards de dollars

Pour de nombreux internautes, le rachat de LinkedIn est une véritable surprise. Pourtant, c’est une réalité puisque Microsoft a tenté d’expliquer ses motivations. Ce mariage coûte tout de même une petite fortune.

Satya Nadella

Microsoft signe le 3e rachat conséquent dans ce milieu

Cette acquisition est largement relayée dans la presse spécialisée puisqu’elle n’est pas anodine. Depuis le rachat par AOL de Time Warner, aucune transaction n’avait pu rivaliser avec les sommets. Il est désormais possible d’ajouter le mariage de Microsoft et de LinkedIn qui se retrouve sur la troisième marche du podium. La seconde est détenue par le rachat d’EMC par Dell, à l’époque, il avait coûté près de 67 milliards de dollars. Aucune rumeur ne semblait être relayée concernant cette volonté de fusionner les services. La déclaration de Microsoft sur son blog officiel a donc été extrêmement surprenante.

En nous focalisant un peu plus sur les raisons de cette acquisition, nous pouvons comprendre les motivations de la firme de Redmond. Cette dernière a besoin de certaines informations détenues par le réseau social professionnel. Les abonnés pourront par exemple jouir de plusieurs outils de la suite Office 365.

LinkedIn a les moyens de combler les attentes de Microsoft

De son côté, LinkedIn met en avant une réelle stabilité, c’est le fruit de nombreux investissements. Cela s’est traduit par un nombre important d’utilisateurs puisque ce sont 433 millions de membres qui sont référencés dans près de 200 pays. Pour Microsoft, plusieurs points s’avèrent être positifs, le développement sur le mobile est optimisé, 9 millions de pages appartenant à des sociétés sont disponibles et il ne faut pas oublier les 2 millions d’utilisateurs qui ont opté pour une version payante. Ce sont donc des avantages importants pour Microsoft qui aura l’occasion de divertir ses prestations en proposant des publicités sur le réseau social professionnel.

Jusqu’à maintenant, la firme de Redmond se contentait de Facebook et du puissant Google. Un point important a sans doute pesé lourd dans la balance pour Microsoft. En effet, l’acquisition de LinkedIn permettra d’améliorer la diffusion de Bing. Le moteur de recherche pourra ainsi être utilisé par les professionnels pour qu’ils puissent obtenir des informations pertinentes en lien avec leur domaine de prédilection.

Le social selling pour se diversifier davantage

En parallèle, LinkedIn aura l’occasion d’intégrer dans son flux d’actualité les notifications de Microsoft. Cette acquisition semble être extrêmement intéressante pour la firme. Satya Nadella s’est d’ailleurs confié sur la méthode utilisée pour réaliser un mariage. Trois questions sont posées, la première concerne un éventuel élargissement du marché, la seconde se focalise sur l’amélioration de l’expérience utilisateur alors que la troisième s’articule autour du positionnement de Microsoft après l’acquisition. LinkedIn semble donc être un réseau social susceptible d’apporter tous les bénéfices à l’entreprise qui cherche à se « différencier en termes d’outil de CRM grâce au social selling ».

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.