Les taxis et les VTC vont peut-être faire la paix

Les VTC et les taxis se livrent une guerre sans merci depuis quelques mois. Une trêve semble avoir été décidée, le futur de ces deux acteurs du marché devrait être fixé au cours des prochains jours. Cela n’empêche pas à d’autres compagnies de voir le jour.

Un chauffeur

Le secteur des VTC ne connait pas la crise

Tous les Français se remémorent sans doute les débordements qui se sont produits il y a quelques mois. Les taxis sont contre l’émergence des VTC, car ils ne seraient pas soumis aux mêmes désagréments. Le gouvernement a décidé de se ranger du côté des conducteurs classiques, mais les VTC n’ont pas prononcé leur dernier mot. Cette situation n’empêche pas d’autres compagnies d’être développées sur le sol français.

C’est le cas pour un service innovant dédié à la location de voitures pour VTC à Nice qu’il est possible de découvrir sur http://www.driveones.com. Les utilisateurs ont la capacité de louer des véhicules sur un mois ou une durée plus importante.

Les taxis n’apprécient pas la formule des VTC

Il est important de noter que les VTC ont chamboulé le monde des taxis grâce à un concept intéressant et qui a rapidement convaincu les français habitués à se déplacer avec un chauffeur à leur service. Couplée à une application mobile, elle permet aux clients de réserver un chauffeur dès qu’ils le souhaitent et à n’importe quel moment de la journée. En fonction de leur géolocalisation, la voiture la plus proche sera envoyée. C’est une méthode à la fois ludique et intéressante alors qu’elle permet d’obtenir des tarifs beaucoup plus bas. D’ailleurs, en Janvier 2016, ce critère était au cœur des critiques, les taxis sont réputés pour gonfler les factures.

Le médiateur de cette affaire, Laurent Grandguillaume a décidé de déposer une proposition de loi. Elle fera l’objet d’une étude en Juillet prochain, elle a pour objectif d’encadrer convenablement le secteur des VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur).

Une proposition de loi pour mettre fin au conflit

Ce député socialiste a la lourde tâche de mettre un terme à cette bataille, mais elle perdure au vu des désagréments occasionnés. En effet, depuis 2014, les courses enregistrées par les chauffeurs de taxi ne cessent de diminuer. Cela est expliqué en partie par l’essor des VTC en France qui a tout de même permis de combler un besoin non satisfait. A contrario, ces voitures avec chauffeur ont aussi la capacité de remplacer les taxis.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.