La France se lance dans la chasse aux météorites avec Fripon

La caméra Fripon est désormais opérationnelle, elle scrute dans le moindre détail tous les passages de météorites. Les scientifiques espèrent agrandir leur collection pour enquêter plus précisément sur les flux extraterrestres.

Une météorite

Accroître les découvertes de météorites en France

La France a la particularité de se retrouver dans une situation très floue puisque le nombre exact de météorites qui tombent n’est pas connu. C’est pour cette raison que le concept Fripon (Fireball Recovery Interplanetary Observation Network) a vu le jour, ce réseau doit favoriser l’identification des astres qui chutent sur Terre. Selon les experts, près de 25 tous les ans pourraient être retrouvés grâce à ce nouveau procédé qui lance la saison de la chasse.

Cette histoire a commencé il y a trois ans, à cette époque le ciel de la Russie est traversé par une impressionnante boule de feu. Après la désintégration dans l’atmosphère, de sérieux dégâts ont été occasionnés. Les habitants ont pu retrouver un morceau de l’astéroïde qui pèse près de 600 kg, il est à ce jour le plus imposant.

Le Muséum national d’histoire naturelle dégaine Fripon

Selon une spécialiste des météorites du Muséum national d’histoire naturelle, Brigitte Zanda, depuis le 20e siècle, un fragment est découvert tous les dix ans. Lorsque les scientifiques ont pu retrouver trois fragments de la météorite en Russie, c’était une aubaine, même un record historique. La nécessité de développer un réseau de caméras capable de scruter le ciel était importante, il devrait permettre d’accroître le nombre de découvertes.

Fripon a l’avantage d’être accessible sur internet et une rubrique « Nos détections » a été ouverte. Elle permet de connaitre toutes les identifications faites ainsi que le lieu. Par exemple, dans la région PACA, quatre bolides ont été détectés. Cette facilité est offerte par la multiplication des sites sur lesquels une caméra a été installée. Elles sont visibles sur une carte de France et repérée par un petit point bleu.

Participer à la recherche des météorites en France

À terme, ce seront pratiquement 100 caméras qui seront installées sur le sol français. Les habitants sont également invités à participer notamment s’ils souhaitent héberger une caméra, dont le design se rapproche de celui d’une imposante ampoule. Il est même possible de rejoindre le programme sur le terrain, il consiste à retrouver les astres préalablement détectés par le réseau Fripon. Ce sera le rôle des amateurs d’astronomie qui sont nombreux à collaborer avec un club. Si une météorite venait à tomber dans leur secteur, ils seraient en charge de la recherche.

En parallèle, il permet aussi d’identifier la trajectoire des météorites dans l’espace. L’étude est alors extrêmement importante puisqu’elle permettrait de déterminer avec précision les chances que le caillou tombe sur la Terre tout en connaissant son impact.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.