Les analystes surpris par rapport à la forte croissance de Facebook

Mark Zuckerberg ne s’attendait sans doute pas à détenir une poule aux œufs d’or avec Facebook. Plusieurs années après sa création, c’est un poids lourd sur Internet qui pèse tout de même 5.38 milliards de dollars.

Mark Zuckerberg

Le titre de Facebook s’envole à la Bourse

Son investissement dans le mobile a payé, car une hausse des recettes publicitaires est au rendez-vous par rapport à l’année dernière. En 2015, Facebook tablait sur 73%, mais le dernier communiqué mentionne 82%, c’est une croissance non négligeable qui le conforte dans sa ligne directive. Le réseau social fait donc grincer des dents puisque la concurrence pédale. Twitter n’arrive pas à obtenir un tel succès alors que la firme de Cupertino a subi un recul historique. Apple a surpris les investisseurs, mais, dans le mauvais sens, contrairement à Facebook qui a enthousiasmé les analystes.

Les chiffres sont positifs et surtout extrêmement prometteurs pour le reste de l’année. Facebook a frappé fort avec des revenus aussi importants, cela se traduit par un regain de vitalité à la Bourse. La communication des résultats a tout de même permis à l’action de jouir d’une belle hausse de 5.8%. Le titre était aux alentours de 115.22 dollars il y a quelques jours, mais, au 25 mai, il affiche 117.89 dollars. . Les investissements boursiers se sont ainsi multipliés sur le titre, aussi bien via le marché des actions classique que de celui des CFD par le biais de platesformes de trading comme iFOREX courtier par exemple.

Un chiffre d’affaires de 1.51 milliard de dollars

Le communiqué de presse de Facebook mentionne une hausse de 52 cents par action pendant le premier trimestre. Cela représente tout de même 1.51 milliard de dollars, soit 1.34 milliard d’euros. Certains internautes s’interrogent sur les raisons de ce succès, car, finalement, il s’agit simplement d’un réseau social. Si des adeptes pensent que partager une vidéo ou une photo via leur compte est un geste anodin bien ancré dans le quotidien, c’est une belle fortune pour Mark Zuckerberg. Ce dernier a su injecter de la publicité, des partenariats que ce soit sur ordinateur ou via les mobiles. En collant parfaitement aux nouvelles tendances et au désir de mobilité, Facebook a eu l’opportunité de combler les attentes.

Un pari réussit pour Facebook Live et les Smartphones

Le développement dans le domaine de la vidéo live, et même l’application mobile ont permis d’accroître les revenus publicitaires. Ces derniers affichent à leur tour une hausse de 56.8%, ce qui représente 5.20 milliards de dollars. Ces résultats concernent le premier trimestre de l’année, les analystes attendent donc une stabilité jusqu’à la fin 2016. Avec la tendance actuelle, Facebook pourrait à nouveau surprendre alors que son bénéfice par action est tout de même de 62 cents.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.