La cigarette électronique n’a plus le droit à la publicité

Il y a du changement du côté des publicités dédiées à la cigarette électronique. Une publication mentionne l’interdiction de promouvoir ces produits de tabac. L’ordonnance a pour objectif de renforcer la lutte contre le tabagisme.

La cigarette électronique

Une interdiction de promouvoir les e-cigarettes

Avant d’évoquer cette interdiction, il est important de noter que la cigarette électronique est considérée comme un produit de tabac. Ce dernier peut être consommé et composé même avec une petite part de tabac. Le gouvernement souhaite donc mettre un terme aux réclames dédiées à l’e-cigarette, elles sont nombreuses à avoir été diffusées à la télévision. Mais, l’article L. 3512-2 mentionne l’arrêt de la propagande qu’elle soit directe ou indirecte. En parallèle, l’État a aussi rendu impossible la distribution gratuite de tous ces produits ainsi que la vente à des prix inférieurs à ceux identifiés sur le marché.

Depuis quelques mois, la cigarette électronique semble avoir un côté attractif chez les jeunes. La ministre de la Santé, Marisol Touraine craint que cet engouement déborde sur la consommation du tabac. C’est pour cette raison que les mineurs n’auront plus l’occasion d’acheter ces produits de tabac.

La cigarette électronique contiendrait des substances nocives

De plus, comme c’est le cas pour les cigarettes classiques, une interdiction du vapotage est mise en place dans plusieurs lieux publics comme les transports collectifs ou encore le lieu de travail. Avec la recrudescence de ces e-cigarettes chez les jeunes, l’interdiction est aussi valable dans tous les établissements scolaires. Déjà en 2009, la Food and Drug Administration partageait un article alarmant concernant les dangers de ces produits. En effet, les vapoteurs seraient exposés à des substances toxiques ou carcinogènes qui seraient présentes dans les cartouches.

En parallèle, le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a décidé de classer dans la catégorie « Cancérogène », le formaldéhyde qui a été détecté lors de l’enquête menée par 60 millions de consommateurs.

La visibilité réduite des affichettes pour les e-cigarettes

Dans tous les cas, les publicités pour les cigarettes électroniques devraient disparaître de la télévision. L’ordonnance datée du 20 mai n’interdit pas tous les encarts, car les affichettes seront autorisées. Ces dernières devront être installées dans les commerces qui vendent les e-cigarettes, mais il ne faudra pas qu’elles soient visibles depuis l’extérieur pour ne pas inciter ceux qui ne pénètrent pas dans l’établissement. Cette nouvelle législation ne devrait pas combler les attentes de tous les acteurs de ce marché, ils sont nombreux à défendre la cigarette électronique.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.