Crash du MS804 en mer : de nombreuses zones d’ombre

C’est une triste nouvelle qui est relayée ce jeudi matin 19 mai, le vol MS804 dont la trace avait été perdue a malheureusement subi un crash. De nombreuses rumeurs circulent concernant une revendication de l’EI.

Aéroport de Roissy

La piste de l’attaque terroriste n’a pas été revendiquée

Ce sont des familles endeuillées qui viennent d’être accueillies à l’aéroport de Roissy. Une cellule psychologique a même été mise en place au vu du drame qui vient de les percuter de plein fouet. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un avion de la compagnie EgyptAir ne donnait plus de signes de vie. Il avait mystérieusement disparu des radars, toutes les options ont donc été énumérées.

Comme ce fut le cas dans de précédentes affaires, certains ont pensé à un problème technique ou encore à une attaque terroriste. Cette dernière n’est pour l’instant pas avérée puisque l’État islamique ne s’est pas exprimé à ce sujet contrairement à toutes les suspicions qui circulent sur le Web comme a pu le préciser un spécialiste de ces réseaux, David Thomson.

15 Français se trouvaient à bord de l’Airbur 320 de l’EgyptAir

Pour l’instant, les informations concernant ce vol sont assez minces, un message de détresse aurait été envoyé par l’avion quelques minutes avant sa disparition des radars, mais cette donnée n’a pas été officialisée. Il pourrait donc s’agir d’un problème technique, mais aucun souci n’avait été identifié lors du vol aller. Ce n’était pas la première fois qu’il effectuait Paris/Le Caire. Cet A320 avait même effectué cinq fois le trajet dans les deux sens.

Il faudra sans doute attendre les informations des boîtes noires pour en apprendre davantage sur ce drame alors qu’il transportait 66 personnes. 15 Français se trouvaient à bord de ce vol MS804, deux bébés ainsi qu’un enfant étaient aussi présents aux côtés des 10 membres de l’équipage.

Une conférence de presse organisée à 13h30

Selon les dernières informations provenant de l’aviation civile grecque, l’avion se serait crashé à 130 miles de l’île de Karphathos. Des bateaux ont été envoyés sur place, c’est aussi le cas pour deux hélicoptères Super Puma. La disparition de l’Airbus reste donc un mystère, mais toutes les pistes sont envisagées même celle d’une bombe à bord.

La situation est quelque peu confuse, car il est difficile de trier toutes les informations. L’aviation civile a décidé d’organiser une conférence de presse dès 13h30, la presse obtiendra sans doute quelques données concernant peut-être les raisons de ce crash alors que la compagnie EgyptAir n’a pas été très bavarde sur son site.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.