Prêtre pédophile : une suspension du côté de Bayonne

Depuis quelques mois, l’Église catholique est secouée par des affaires de pédophilie. Dans le diocèse de Bayonne, une suspension ecclésiastique a été décidée après des suspicions. Les faits dateraient du début des années 90.

Eglise catholique

Une nouvelle affaire de pédophilie en France

Le parquet de Clermont-Ferrand avait traité une plainte en provenance de la mère d’une des victimes. Elle avait signifié des faits de pédophilie sur son fils réalisés par un prêtre du diocèse de Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques. Cette affaire est relayée quelques jours après celle dédiée au diocèse de Clermont. Cette ville d’Auvergne est aussi frappée par une affaire similaire. Un prêtre est soupçonné de pédophilie sur des mineurs. Il risque dans ce dossier les assises pour agressions sexuelles et viol.

Il exerçait à Clermont depuis 1995, il aurait donc été en contact avec des jeunes via l’aumônerie. Le diocèse est à nouveau pointé du doigt pour des faits datant de 2007 à 2010. Il faut noter qu’il y a eu une « erreur d’appréciation », car la mise en examen a largement tardé.

L’abbé Jean-François Sarramagnan aurait été exfiltré

En ce qui concerne l’affaire de Bayonne, elle a été apparemment déclenchée après la conférence des évêques de France. Le diocèse de Lyon a partagé dans un communiqué les résultats de cette rencontre avec les prêtres. L’Église assure qu’elle prendra des mesures pour lutter fermement contre les faits de pédophilie. Par conséquent, trois jours après ce rendez-vous, une lettre a été envoyée au parquet de Clermont pour alerter la justice. Le prêtre concerné, l’abbé Jean-François Sarramagnan a été suspendu de toutes ses fonctions ecclésiastiques.

Mgr Marc Aillet aurait dénoncé les faits à la justice

Il avait déjà fait l’objet d’une première suspension, mais il avait continué à exercer par la suite. Il aurait également tenté de mettre fin à ses jours à deux reprises selon les propos de l’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet. Ce dernier nous informe que le prêtre en question avait été envoyé à proximité de Lourdes pour qu’il puisse suivre une thérapie. En attendant la suite de cette affaire, il aurait à nouveau été déplacé à l’abbaye de Tournay. L’Église catholique collabore étroitement avec la justice française pour que cette affaire soit élucidée. L’évêque de Bayonne insiste sur le fait que « la souffrance de la victime et de la famille doit demeurer notre première préoccupation ».

En espérant que les nouvelles mesures mettent un terme à ces faits de pédophilie qui ne cessent de concerner l’Église catholique.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.