Une batterie qui changera le monde découverte par erreur

L’univers high-tech serait sur le point de trembler avec une nouvelle batterie. Elle a l’avantage d’être révolutionnaire grâce à des performances alors qu’il s’agit du fruit d’une erreur. Les scientifiques lancent désormais d’autres analyses.

Des nanofils

Une batterie résistante pendant 200 000 cycles

Les erreurs sont parfois profitables, il existe d’ailleurs diverses histoires comme celle-ci publiée dans la revue American Chemical Society’s Energy Letters. Nous pouvons évoquer Christophe Colomb, la composition du Nutella, la recette de Coca-Cola ou encore la découverte du stéthoscope. Sur cette liste, nous serons en mesure d’ajouter une batterie. Ses performances pourront sans doute intéresser les propriétaires de Smartphones, d’ordinateurs, de tablettes ou d’autres appareils mobiles. Celle-ci a la capacité d’être 250 fois plus résistante avec 200 000 cycles de charge/décharge. Pour des internautes, cette précision n’est pas très évocatrice, mais il faut savoir que les batteries actuelles ne dépassent pas les 7000 cycles.

Mya Le Thai a découvert le pouvoir du gel de Plexiglas

Si aujourd’hui, un fabricant intégrait cette batterie à un Smartphone, il disposerait d’une performance multipliée par 400. C’est le fruit du travail involontaire d’une étudiante californienne baptisée Mya Le Thai. Elle travaillait sur une batterie lorsqu’une mauvaise manipulation a entaché aux premiers abords son expérience. En effet, elle s’est retrouvée avec du gel de Plexiglas sur les mains, il a ensuite débordé sur les nanofils. Ces derniers sont attractifs, mais ils sont extrêmement fragiles. Les scientifiques n’arrivent donc pas à les utiliser pour des batteries performantes. Cette étudiante en doctorat a trouvé accidentellement comment les rendre beaucoup plus résistants grâce à ce gel.

En enfermant les petits fils dans celui-ci, nous obtenons une sorte de gaine. Cette batterie est performante même en présence de ce gel, il n’a donc pas entaché ses performances. Cette étudiante a fait part de sa découverte dans une vidéo postée sur YouTube. Désormais, les chercheurs lancent une nouvelle phase d’analyses.

Une batterie capable de fonctionner pendant plusieurs années

Ils voudraient comprendre comment cette gaine est en mesure d’accroître les performances. Lorsqu’ils maîtriseront tous les aspects, ils auront la possibilité d’envisager une multitude d’utilisations. Par conséquent, cette batterie insolite pourrait se retrouver dans les mobiles, les ordinateurs portables… Nous ne serions donc pas contraints de changer régulièrement les batteries à cause des performances très aléatoires. De plus, avec une autonomie aussi importante, l’utilisation pourrait dépasser le monde high-tech en intégrant celui de la médecine. Des patients qui ont besoin d’une batterie pour vivre pourraient être soulagés grâce à des procédés médicaux implantables beaucoup plus performants.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.