Syndrome d’Asperger : à 10 ans, il chamboule le Web avec son poème

Du haut de ses 10 ans, un enfant atteint par une forme d’autisme a su trouver les mots pour transmettre sa peine et chambouler le Web. Diffusé sur Facebook, le poème composé de quelques lignes est émouvant.

L'isolement engendré par l'autisme

Atteint du syndrome d’Asperger, il dévoile ses inquiétudes

En une semaine, les quelques lignes écrites par Benjamin ont traversé toutes les frontières. Plus de 25 000 partages ont été identifiés, ce sont également plusieurs milliers de commentaires qui ont été laissés sur la page Facebook de la National Autism Association. Les internautes n’ont pas pu cacher leur tristesse en découvrant qu’un jeune garçon atteint du syndrome d’Asperger ne se trouvait pas à sa place sur cette Terre. Il a tendance à pleurer au rythme des moqueries des autres enfants qui peuvent être particulièrement méchants envers autrui.

Il se sent donc comme un étranger, mais il est tout de même original. Il s’inquiète sans cesse de ce que les autres peuvent penser de lui, cela l’attriste profondément, car il ne veut « pas avoir le cafard ».

Des mots percutants écrits par un garçon de 10 ans

Il termine ce poème avec une note d’espoir en affirmant qu’il tente de trouver sa place, il espère réellement qu’un jour il pourra être considéré comme les autres enfants même si Benjamin se sent comme un naufragé, il « rêve d’un jour où ce ne sera pas grave ». Depuis quelques heures, la France a été bouleversée par ces quelques lignes demandées par une institutrice. Cette dernière souhaitait que ses élèves rédigent un poème, l’enfant de 10 ans a su se démarquer avec une sublime prose ainsi que des mots à la fois touchants et bouleversants de sincérité.

Cet écrit renvoie aussi l’échec de la société, car elle n’arrive pas à intégrer ces patients atteints d’autisme. Une association française avait d’ailleurs dénoncé cet état de fait à l’occasion d’une journée dédiée à ce trouble.

Sur Facebook, le hashtag #oddtoo en soutien à Benjamin

De nombreux enfants ne peuvent pas être scolarisés en France faute de structures et de moyens. Les parents sont contraints de les envoyer en Belgique, car ce pays est mieux loti en la matière. La National Autism Association qui tente de rassembler des dons a adressé quelques remerciements à ce petit garçon, dont le talent pour l’écriture est réel. Sur la page Facebook en question, un hashtag a vu le jour : #oddtoo. Il permet de soutenir ce jeune garçon en précisant que finalement tout le monde est un peu un étranger.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.