L’Etat Islamique touché par une baisse de 30% de ses revenus

Par rapport à l’année dernière, Daech se retrouve avec des revenus largement inférieurs. L’Etat Islamique aurait été contraint de réagir notamment en inventant de nouveaux impôts. L’objectif étant de combler ce manque à gagner.

Daech

Une baisse significative de 30% des revenus en 9 mois

Depuis quelques années, l’Etat Islamique avait gagné en pouvoir. Les vidéos sordides se sont multipliées au fil des années, plusieurs attentats ont été programmés notamment en France. À plusieurs reprises, la capitale a été touchée, ce qui a provoqué une vague d’émotion et surtout de nombreux morts que ce soit à Charlie Hebdo, au Bataclan. Une importante bataille s’est organisée contre ce groupe, cela semble porter ses fruits puisque l’étude de l’institut IHS Jane’s montre que les revenus sont en baisse depuis les neuf derniers mois. L’estimation s’articule tout de même autour de 30%, ce qui n’est pas négligeable, mais cela n’est sans doute pas suffisant pour détruire définitivement Daech.

L’activité pétrolière de l’Etat Islamique a été réduite

L’analyste en chef a précisé que la baisse était de l’ordre de 49 millions d’euros alors que les revenus mensuels sont de 71 millions d’euros. De nombreux experts se questionnent sur la raison de cette chute massive, il suffit de contempler l’actualité. La France a multiplié les bombardements en touchant des zones très importantes pour l’Etat Islamique. Par exemple, des sites pétroliers ou encore d’oléoducs, et même des zones de stockage sont partis en fumée sous l’effet des bombes.

Il est également important de noter que Daech se focalise surtout sur des activités pétrolières, ce sont principalement ces endroits qui ont été pris pour cible. Par conséquent, la production est passée de 33 000 à 21 000 par jour en l’espace de quelques mois.

De nouveaux impôts pour renflouer les caisses de Daech

L’Etat Islamique a été contraint de réagir face à cette chute en mettant en place de nouveaux impôts. L’objectif consiste à combler les caisses en piochant dans le portefeuille des habitants. Ils ont par conséquent mis en place des péages pour les chauffeurs ou encore de nouveaux frais dédiés à diverses réparations. Daech ne recule devant rien pour gagner de l’argent, car c’est le point central de cette organisation. En coupant les revenus, il y a de grandes chances pour que l’Etat Islamique décède à petit feu.

Les djihadistes ont de ce fait proposé des droits de sortie payants, toutes les personnes susceptibles de quitter la ville doivent demander au préalable cette autorisation. Enfin, l’Etat Islamique a instauré des questionnaires dédiés au Coran, lorsque la population se trompe, elle doit payer une amende.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.