Jean-Marie Le Guen relance un débat houleux autour de la légalisation du cannabis

La France se focalise à nouveau sur la prohibition du cannabis. Pour lutter contre cette consommation, faut-il lever l’interdiction ? Une partie de la population aurait tendance à répondre par l’affirmative.

Cannabis légalisation

Pour Jean-Marie Le Guen, il est important de discuter

Des études ont montré que le cannabis était une drogue dévastatrice, elle serait à l’origine d’une addiction susceptible d’accroître les performances mentales. Le cerveau serait même impacté sur le long terme. Pourtant, Jean-Marie Le Guen a rencontré Ruth Elkrief dans le cadre d’une émission proposée sur BFMTV. Il a décidé de relancer le débat sur la dépénalisation, il n’en fallait pas davantage pour que la toile s’enflamme au fil de ses propos. Il est convaincu que cette interdiction ne permettra pas de réduire le nombre de consommateurs.

Jean-Marie Le Guen prône une approche sanitaire

Pour rappel, le cannabis est de plus en plus courant chez les jeunes, certains commencent à fumer alors qu’ils arrivent seulement en sixième. Une étude réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanes montre que le cannabis est malheureusement le produit illicite le plus plébiscité sur le sol français. Dans une tranche d’âges assez large (18/64 ans), ce sont 42% des sondés qui ont révélé avoir fumé au moins un joint dans leur vie.

Même si le secrétaire d’État estime qu’il est judicieux de discuter de cette prohibition, il reste convaincu que fumer du cannabis dans la rue n’est pas une attitude à avoir. Il se bat contre toutes les addictions, mais selon lui l’interdiction n’est vraiment pas une solution. Il serait nécessaire de convaincre les jeunes en tentant de leur montrer le droit chemin. Il propose ainsi une approche sanitaire, car celle basée sur la justice n’aura aucun impact positif.

Manuel Valls ne partage pas l’avis du secrétaire d’État

Jean-Marie Le Guen a toujours été très investi sur la question de la consommation de drogues. En mars dernier, sur son compte Twitter le secrétaire d’État se félicitait de l’adoption du projet concernant les salles de shoot. Voté par le Conseil de Paris, ce dossier a pour objectif de proposer un environnement sécurisé aux toxicomanes. Dans tous les cas, ces prises de position ne sont pas toujours très bien accueillies, c’est le cas pour cette dépénalisation. Que ce soit à gauche ou à droite, Jean-Marie Le Guen sème à nouveau le trouble en étant accusé de démagogie. Manuel Valls a toutefois insisté sur le fait que l’interdiction était importante.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.