Des membres du gouvernement se déplacent à la manifestation Nuit Debout

Depuis un certain moment, un mouvement dénommé Nuit Debout a vu le jour en France. Ce rassemblement citoyen qui cherche à protester contre la loi travail prend une grande ampleur du fait de la méthode qu’elle adopte. Cela pousse certains membres du gouvernement à s’inspirer de ce mouvement, mais aussi à avoir une autre approche sur leur manière de faire de la politique.

Nuit debout

Nuit Debout, un mouvement qui inspire certains membres du gouvernement

Depuis le 31 mars, le mouvement Nuit Debout s’est installé sur la place de la république pour dénoncer le projet de réforme du code du travail. Cela a attiré l’attention des membres du gouvernement qui se sont déplacés pour s’inspirer de ce mouvement. Le ministre des sports Patrick Kanner lui soutient que les autorités ont fait le déplacement pour leur intérêt personnel et non pour infiltrer ou surveiller les manifestants. Il a par ailleurs précisé qu’il n’a pas fait le déplacement. Le gouvernement de son côté a indiqué lundi qu’il comptait faire quelques concessions pour calmer l’ardeur des manifestants qui pour la plupart sont des jeunes.

Pour le ministre, ce mouvement des manifestants doit être respecté, car étant intellectuellement intéressant. Il soutient aussi qu’il leur accorde un intérêt et une attention, sans oublier de préciser qu’il n’a pas un attachement à ce mouvement. La démocratie collaborative dans la mesure où elle est en conformité avec les principes ne lui pose pas de problème. Toujours dans ces propos, il précise qu’il a élaboré dans le Nord un processus de démocratie participative. D’après son point de vue, les élections constituent le moyen pouvant leur permettre de faire connaitre leur opinion et ainsi décanter la situation.

Avoir une autre approche de la politique

Le mouvement Nuit Debout n’a pas seulement attiré l’attention de Patrick Kanner. D’autres personnalités de l’État ont aussi voulu, comprendre le mouvement rapporte le Parisien du mardi. D’après ce journal,  Axel Lemaire, secrétaire d’État au numérique, s’est rendu personnellement à la place de la République. C’est la première personne membre du gouvernement à avoir fait le déplacement. Selon son entourage, l’objectif de la secrétaire d’État était de renforcer sa pensée personnelle et non pas de se joindre au mouvement de la Nuit Debout.

Elle s’était déplacée sur les lieux, toujours d’après son entourage, afin de découvrir comment un mouvement apolitique arrivait à attirer de nombreux sympathisants, mais aussi le déroulement des débats et les désirs des personnes qui y prennent part. Par ce déplacement, la secrétaire d’État au numérique adopte une autre approche pour faire de la politique et voit par-delà les inspirations et revendications des manifestants à travers les débats démocratiques qu’ils mettent en place. Jean Christophe Cambadélis s’était rendu sur le lieu de la manifestation en se faisant discret. De son côté, Julien Dray chargé du rassemblement de la gauche a lui aussi envoyé des amis.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.