Beaucoup d’infractions dans le secteur du regroupement de crédits

Aujourd’hui, plusieurs illégalités ont été signalées par la Direction générale de la Concurrence et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) dans le secteur financier, surtout en ce qui concerne le regroupement des crédits. En effet, beaucoup d’acteurs commettent des fraudes. Toutefois, la DGCCRF est toujours là pour veiller au respect des normes.
Un porte-monnaie avec des pièces

Les fraudes commises par les acteurs

Pour avoir l’opportunité de payer moins de mensualités et obtenir en retour un allongement de la durée de paiement, beaucoup de consommateurs procèdent au regroupement de leurs crédits via des entreprises spécialisées, comme rdcf.fr. Ce système présente beaucoup d’avantages, mais il n’est pas pour autant exempt d’abus. En effet, la DGCCRF a sorti une enquête dans laquelle elle mentionne les violations faites par certains acteurs. Elles portent principalement sur la publicité, le démarchage et l’utilisation d’usages commerciaux illégaux.

Pour ce qui est de la publicité, la DGCCRF fait état de la présence de mentions non autorisées dans les publicités que l’on retrouve sur des sites internet. Il s’agit de mensonges sur les coûts, les mentions valorisantes non justifiées ou encore celles qui disent qu’elles « permettent de retrouver le pouvoir d’achat ». En outre, l’autre difficulté concerne le démarchage. En effet, la plupart du temps, l’emprunteur n’obtient pas les fiches d’information précontractuelle au bon moment. Ce n’est qu’après qu’on lui donne de nombreux documents, sans qu’il ait le temps de comparer les différentes offres. Enfin, s’agissant des usages, on note un défaut d’information du droit de rétractation sur les contrats conclus à distance (par téléphone ou par internet), mais aussi une mauvaise appréciation des coûts induits.

Le rôle de la DGCCRF

De son côté, la Direction générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes est en train de jouer pleinement son rôle. Le 16 mars, elle a sorti son enquête où elle indique beaucoup de manquements à la réglementation. Toutefois, on note peu de plaintes dans ce secteur, ce qui n’empêche pas la DGCCRF de veiller au respect des règles. En effet, le secteur du rachat de crédits concerne principalement les personnes avec peu de ressources financières.

La majeure partie des difficultés sont dues au démarchage et a l’intermédiation. Ce qui pousse cette direction du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique à maintenir la vigilance. Elle a eu à inspecter 182 entreprises, ce qui l’a amené à dresser 2 procès-verbaux, 7 injonctions, et 28 avertissements.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.