Jeb Bush soutient Ted Cruz pour les primaires républicaines

L’ancien gouverneur de Floride a annoncé qu’il soutenait pour les primaires républicaines Ted Cruz au détriment de Donald Trump. En effet, après s’être retiré de l’investiture républicaine en février, il a pris la décision de rallier le camp de Ted Cruz. Ce qui constitue un renfort de taille pour ce dernier. Toutefois Trump, reste toujours favori.

Ted Cruz

Jeb Bush rejoint les rangs de l’ultra conservateur

Jeb Bush vient de se lancer à nouveau dans l’investiture républicaine non pas comme candidat, mais comme soutien de l’ultraconservateur Ted Cruz. En effet, après son revers lors des primaires en Caroline du Sud, il avait mis fin à son investiture. Mais aujourd’hui, il a indiqué  dans un communiqué qu’il ralliait le camp du sénateur du Texas pour le soutenir dans sa campagne.

Pour lui, il est temps que le parti républicain reprenne les rênes de la Maison-Blanche. Et pour cela Ted est l’homme de la situation. Il a toujours selon Jeb le pouvoir de faire comprendre aux citoyens les politiques conservatrices qui permettront aux Américains d’aller de l’avant et de concrétiser leur potentiel. D’ailleurs, Donald Trump a connu mardi une défaite face à Ted Cruz.

Dans son communiqué, Jeb Bush précise aussi que le parti républicain doit se pencher sur la recherche de solutions pouvant les aider à se relever. Et pour cela, l’occasion leur est donnée d’y parvenir en soutenant Ted Cruz. Dans le cas contraire, le parti risque de connaitre encore un nouvel échec face aux démocrates.

Un grand apport pour Ted Cruz

Dans le rang des républicains, de grands responsables ont pris position en faveur de Ted Cruz. Mais le soutien de taille c’est bien Jeb Bush. Mitt Romney de son côté a soutenu qu’il votera pour Cruz via son compte Facebook. Cependant, il n’a pas précisé s’il fera campagne pour le candidat ultraconservateur.

Outre ces soutiens, le New York Times a annoncé que Marco Rubio qui s’était lui aussi retiré de la campagne pour les primaires aurait été sollicité par l’équipe de Cruz. Ainsi, pour faire face à Trump et l’empêcher de gagner les primaires, le camp ultraconservateur s’est lancé dans une campagne de recherche de soutien auprès des éminents membres du Grand Old Party. John Kasich, l’autre candidat républicain a quant à lui du mal à suivre.

Trump, toujours grand favori

Du côté de Trump, on note aussi le soutien de poids du gouverneur républicain du New Jersey Chris Christie qui précisait lors d’un meeting de Trump au Texas qu’il était important de nommer quelqu’un qui pourrait battre Hillary Clinton. Autre renfort de taille dans ses rangs, c’est celui de Sarah Palin, ex-gouverneure de l’Alaska.

Parmi les trois candidats à l’investiture, Trump est celui qui se trouve en pole position malgré sa défaite d’hier face à Cruz dans l’Utah. Cependant, le nombre de 1237 délégués devra être atteint pour s’assurer de l’investiture. Ce qui tarde encore à arriver. Toutefois, Trump est en tête avec 741 délégués, suivi de Ted Cruz avec 461. En dernière position on retrouve John Kasich, qui ne compte que 145 délégués.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.