Terrorisme : un programme pour bien sécuriser les « fans zones » pour l’Euro

Les autorités sont déjà en phase de réflexion et de prévention pour bien prendre en charge la question de la sécurité des supporteurs lors de l’Euro 2016 en France. C’est ainsi que des réunions ont été tenues pour mettre en place des points stratégiques afin de prévenir tout risque d’attentat dans les « fans zones ».

Football Euro 2016

Pour une sécurité totale dans les « fans zones »

Les attaques répétées des terroristes en Europe n’ont pas fini de soulever des questions pertinentes sur la sécurité des citoyens. Avec la tenue prochaine de la Coupe d’Europe en France, toutes les mesures et précautions sont à prendre en charge par le gouvernement et les élus locaux. Ce mardi, une importante réunion à la place Beauvau, tenue par les autorités, a eu comme objectif principal, la sécurité des « fans zones » pour l’Euro 2016. Vu l’importance de ce grand rendez-vous européen, Bernard Cazeneuve martèle que « Ce n’est pas un Euro classique, c’est une petite Coupe du monde ».

Par ailleurs, un membre de l’organisation a fait aussi savoir que c’est le « plus gros événement de sécurité publique et privée » jamais organisé sur le territoire français. En effet, l’installation des « fans zones » dans les villes pour permettre aux supporters de suivre la retransmission sur écran géant est une recommandation de l’UEFA. C’est « un concept totalement nouveau … et un défi» selon le ministère et les organisateurs de la compétition. Ce mardi, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, Patrick Kanner, ministre de la jeunesse et des sports, avec Alain Juppé, le maire de Bordeaux, accompagné par le président du club des villes d’accueil de l’Euro, tiennent une réunion du comité de pilotage sur la question de la sécurité.

La mobilisation de tous les agents de sécurité

Depuis les attentats du 13 novembre dernier sur le sol français qui ont fait 130 victimes, la question de la sécurité est toujours d’actualité. À cet effet, des instructions interministérielles très fermes ont été données. Toutes les dispositions doivent être prises : « des palpations systématiques » à l’entrée des « fans zones », avec notamment une possibilité de les « compléter par des moyens de détection », selon Bernard Cazeneuve.

Il sera aussi interdit aux supporteurs d’entrer au sein du lieu d’accueil avec des bagages ou de gros sacs. Les services de déminage seront aussi rassemblés pour l’occasion. En outre, un puissant dispositif de vidéoprotection est aussi prévu par l’État, qui va générer à lui seul, 80% du coût, qui dépasse les 2 millions d’euros. Par ailleurs, il appartiendra aux villes de déterminer la durée d’ouverture des « fans zones », qui devra être située de midi à minuit, pour toute la durée de l’Euro. Il est attendu par rapport aux lieux, entre 10.000 à 100.000 personnes. Rien qu’au Champ-de-Mars à Paris, quelque 100.000 supporteurs sont attendus pour suivre les matchs sur écran géant. Toutes les retransmissions seront faites en lieu clos et devront faire l’objet de demandes.

Des agents privés se chargeront des contrôles comme traditionnellement dans les stades. Les autorités sont donc confiantes des mesures prises. C’est dans cette lancée que l’opérateur public a déjà commencé à démarcher « individuellement » selon lui, un « vivier » de près de 10.000 demandes de recrutement comme agent de sécurité privée. D’ailleurs, il est confirmé que quelque 2.000 agents ont déjà commencé la formation.

De leur côté, les syndicats de police jugent que l’état d’urgence est « chronophage » pour les forces de l’ordre, et que ces derniers serviront pour la sécurité « périphérique » de l’Euro. Par ailleurs, Beauvau a confirmé que c’est le préfet qui coordonnera les actions dans chaque ville. « Tous les scénarios sont envisagés et font l’objet d’exercices », a affirmé l’intérieur. En effet, une simulation d’attentat chimique a été réalisée dans une « fan zone » à Nîmes. Et selon Beauvau, « Il y en aura beaucoup d’autres ». L’intérieur ainsi que les différents services de l’ordre travailleront en étroite collaboration avec l’antiterrorisme. Les unités d’élite des Raids et du GIGN auront comme rôle de protéger les joueurs.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.