League des champions : Deux équipes à éviter pour Paris

C’est ce vendredi qu’aura lieu le tirage au sort pour les quarts de final de la League des Champions. Paris qui a comme objectif de remporter la League des Champions cette année devra alors éviter de tomber sur ces deux adversaires : le Barça et le Bayern.

Messi ballon d'or 2015

Des adversaires coriaces

Ils sont au nombre de sept, ces potentiels adversaires du PSG en quart de final : Barcelone, Bayern Munich, Real Madrid, Atlético Madrid, Manchester City, Wolfsburg et Benfica Lisbonne, par « ordre de difficulté ». Le sort de Paris sera donc tiré au clair ce vendredi pour savoir quelle équipe sera l’adversaire des Français. Par ailleurs, deux équipes qui seraient forcément favorites devant le PSG sont à craindre.

Il s’agit de l’ancienne équipe de Pep Guardiola, Barcelone, et du Bayern. D’ailleurs, l’ancien capitaine du PSG, Alain Roche, confirme même cette thèse : « Le Barça a une force de frappe inégalée si Messi, Suarez et Neymar sont là ». Concernant le Bayern, Roche soutient : « Le Bayern s’appuie sur l’expérience de ses quatre demi-finales consécutives ». Raymond Domenech suit la même logique qu’Alain Roche. En effet, l’ancien sélectionneur des Bleus témoigne: « Ces équipes me semblent supérieures quand on compare les joueurs à plusieurs postes.

Si elles ne se rencontrent pas avant, leur maturité et leur expérience en font les vrais favoris pour la finale. D’ailleurs, le meilleur tirage pour dégager la route du PSG serait Barça – Bayern et Atlético – Real Madrid. » Tous les spécialistes sont donc d’avis que le PSG aura des difficultés contre le Barça ou le Bayern. Donc, il ne reste plus aux Parisiens qu’à croiser les doigts et espérer tomber sur des équipes moins inquiétantes que ces deux grandes équipes.

Ces adversaires tenables

Outre Barcelone et le Bayern de Munich, les spécialistes témoignent que Paris peut s’en sortir même s’il tombait sur les deux solides équipes espagnoles. En effet, un match entre le PSG et le Real Madrid serait un match très équilibré. Raymond Domenech est d’avis sur ce point : « Ce serait mieux de tomber contre le Real », a assuré l’ancien entraineur des Bleus. En effet, Paris peut résister à ces deux clubs espagnols, car un match contre le Real est presque identique à une rencontre Paris contre l’Atlético Madrid.

Alain Roche confirme d’ailleurs cette thèse : « Défensivement et au milieu, le PSG n’a pas à avoir peur du Real. Ronaldo, Bale et Benzema forment une attaque efficace, mais Paris a plus de maîtrise ». Contre l’Atlético, il faut être vigilant, c’est une équipe embêtante, mais le PSG a fait face à la même configuration avec Chelsea. » Donc, il est clair que le Real qui n’est que 3e en championnat ne présente pas une menace très sérieuse pour les Parisiens. D’un autre côté, l’Atlético serait également un adversaire tenable, même si sa défense reste l’une des meilleurs en Europe.

Les moins inquiétantes

En dehors de ces équipes, le PSG serait largement favori face aux autres équipes qui restent du lot. Qu’il s’agisse de Manchester City, Wolfsburg ou Benfica, les Parisiens ont de très grands atouts pour arriver à bout de ces équipes. C’est d’ailleurs ce qu’explique Alain Roche qui « ne voit pas laquelle de ces équipes peut inquiéter le PSG », et considère Wolfsburg comme « l’adversaire le plus jouable sur le papier ».

Domenech de son côté est sur la même ligne même s’il émet quelques gardes contre l’actuel 8e du championnat d’Allemagne : « City est très en retrait des autres. Il n’a pas de point fort. Le vrai piège, c’est Wolfsburg, contre qui tout le monde commencerait déjà à parler des demi-finales sans savoir comment ça se passerait. Benfica, ce serait particulier. Cette équipe n’est pas si faible qu’on le dit et au parc des Princes, il y aurait autant de Portugais que de Parisiens. » Il ne nous reste donc plus qu’à attendre les résultats du tirage, tout en espérant de meilleures chances pour les Parisiens.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.