Vol MH370 de Malaysia Airlines : un débris découvert sur les côtes du Mozambique

C’est au large des côtes du Mozambique, situé sur l’océan Indien du continent africain qu’un débris d’avion a été retrouvé. Pour procéder à son analyse, ce débris va être transféré en Australie pour confirmer ou non s’il appartient au Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines qui s’est volatilisé il y a environ deux années.

Pour rappel, le 08 mars 2014, le vol MH370 avait décollé avec 239 personnes à bord de l’aéroport de Kuala Lumpur pour rallier Pékin. Cependant, l’appareil a disparu des radars quelques minutes après son décollage. Certaines analyses affirment que l’appareil aurait atterri au fond de l’océan indien. Ce jeudi, les proches des passagers disparus se sont faits entendus par les autorités. Avec beaucoup d’émotion, ils appellent ces derniers à continuer les recherches.

Malaysia Airlines

Des débris retrouvés au Mozambique

Avec la découverte d’un débris d’avion retrouvé au Mozambique, certaines analyses pensent que cette pièce viendrait du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. À ce sujet, Liow Tiong Lai, ministre malaisien des Transports affirme qu’il serait « fort probable que le débris retrouvé au Mozambique provienne d’un Boeing 777 ». De leur côté, les autorités du Mozambique affirment avoir reçu une pièce d’avion de la part de Blaine Gibson, un touriste américain sur leur sol. Cependant, le président de l’Autorité de l’aviation civile du Mozambique (IACM), prévient, qu’il est : « prématuré de dire si cette pièce appartient à un Boeing, à un Airbus ou autre.»

Par ailleurs, du côté des autorités australiennes, Darren Chester, le ministre des Transports de l’Australie confirme que ce débris  retrouvé serait transféré en Australie pour des analyses. Cette pièce d’avion mesurant près d’un mètre de long sera analysée en Australie par des experts ainsi que les responsables, avec la participation du constructeur Boing. En effet, l’objet devra être récupéré des mains des autorités mozambicaines par des responsables de l’ambassade d’Australie sur place, selon le ministre malaisien des Transports Liow Tiong. Il a aussi affirmé que des experts de l’aviation civile malaisienne et de Malaysia Airlines étaient déjà en route pour le Mozambique.

Continuer les recherches

Pour rappel, en juillet dernier, un morceau d’aile d’un Boing 777 a été retrouvé dans l’océan indien, sur l’île de la Réunion en France. Après enquête, les responsables malaisiens ainsi que la justice française ont confirmé que cette pièce appartenait au Boing 777 de la Malaysia Airlines disparu. Donc, s’il est prouvé que cette nouvelle pièce retrouvée au large des côtes du Mozambique est bien de l’appareil du vol MH370, ce serait alors le second débris de l’appareil retrouvé depuis qu’il a disparu. Par ailleurs, malgré que les raisons de sa disparition soient toujours inconnues, certaines pistes comme un détournement de l’appareil par des terroristes, une défaillance structurelle ou mécanique sont aujourd’hui avancées.

S’il n’y a pas de nouvelles découvertes d’ici le mois de Juillet, les recherches seront arrêtées selon les autorités australiennes. Cependant, les familles des victimes n’entendent pas accepter cette décision. En effet, elles ont déjà créé un collectif appelé Voice370. Ce jeudi, un communiqué a été publié par l’organisation, dans lequel il appelle les pays engagés dans les opérations de recherches à poursuivre les activités de recherche jusqu’à ce qu’ils retrouvent quelque chose. On peut lire dans les lignes du communiqué : « Voice370 recommande avec insistance aux autorités de poursuivre les opérations dans la zone de recherche actuelle. Nous pensons qu’elles ne devraient pas jeter l’éponge, clore cette affaire et simplement la considérer comme un mystère insoluble.» Voice370 affirme que leur souffrance causée par la perte mystérieuse de leurs proches est encore loin d’être soulagée.

La publication d’un rapport provisoire d’enquête est prévue le 8 mars prochain, date qui correspondra exactement à la deuxième année d’anniversaire de la disparition du Boing 777 de la Malaysia Airlines. Selon Liow : « L’objectif de cette équipe d’enquêteurs est de déterminer les causes de l’accident. »

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.