Opposetel : un service contre le démarchage téléphonique

La question du démarchage téléphonique a longtemps été un sujet de discussion pour certains consommateurs français qui se font souvent déranger par ces commerciaux. Mais maintenant, le gouvernement français s’est décidé à régler ce problème, d’où la mise en place d’un service d’opposition aux démarchages téléphoniques. C’est un service qui vise à procurer aux résidents français, le choix de recevoir ou non de la publicité des agents commerciaux par téléphone. Avec ce nouveau service, les clients qui ne voudront pas recevoir d’appels commerciaux ne seront plus dérangés par les annonceurs. En effet, des sanctions sont prévues pour tout professionnel des démarchages téléphoniques qui ne respecterait pas les lois du nouveau service.
Un téléphone décroché

Un service d’opposition

Son nom sera « Opposetel », un service d’opposition au démarchage téléphonique qui sera fonctionnel en juin. C’est Martine Pinville, la secrétaire d’État au Commerce qui a annoncé la nouvelle ce mercredi. Le service sera sous forme de liste. En effet, Opposetel sera gratuit et accessible à tous les résidents sur le territoire français. Tous ceux qui ne voudront pas recevoir d’appel de « publicité téléphonique » seront répertoriés par une structure en charge de la gestion du nouveau service.

Ainsi, toute personne qui exerce dans les activités de démarchage téléphonique pourra avoir la liste tout entière (après rémunération) des personnes qui ne veulent plus recevoir d’appels commerciaux. Dès lors, l’interdiction de contacter les numéros téléphoniques de ces personnes leur sera imposée. En effet, il est aussi prévu pour faire respecter ce service, qu’une « amende de 75 000 euros » sera infligée à tout démarcheur téléphonique qui transgresserait la décision. Avec ce service, le consommateur aura le choix de décider pour se faire appeler par des commerciaux de ces structures.

La gestion du service

Une société a été nouvellement créée dans le but de gérer ce nouveau service. Ce projet vient donc remplacer la fameuse structure, Pacitel, qui a été créée en 2011 par quelques professionnels qui s’activent dans le démarchage téléphonique. Mais rappelons que Pacitel était basé sur le volontariat, donc il diffère du nouveau service. C’est la firme Opposetel qui se chargera de la gestion de la liste dorénavant.

Éric Huignard, chargé de diriger le service Opposetel, est d’ailleurs connu pour être à la tête de la structure HSK Partners, qui est une société spécialisée dans la relation client, ainsi que les bases de données commerciales. Pour l’instant, les modalités de gestion du nouveau projet, d’opposition au démarchage téléphone, restent encore à être bien définies. De plus, certaines décisions devront nécessairement faire l’objet d’arrêté ministériel, surtout pour ce qui est du financement de la structure. Par ailleurs, dès le 1er juin, toute personne résidant sur le territoire français pourra s’inscrire à ce service, par internet ou courrier.

Le consommateur aura un délai d’un mois, au plus, pour voir son inscription être effective. En effet, l’inscription au service est d’une durée de trois ans renouvelable. Le consommateur a aussi la possibilité de résilier son inscription « à tout moment. »

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.