Le remède par excellence contre la mortalité cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires sont de plus en plus répandues dans nos sociétés modernes. Elles sont à l’origine de nombreux décès. Une étude faite aux États unis a révélé qu’une hausse des tarifs des sodas couplée à une baisse des prix des fruits pourrait mener à forte réduction des morts.

Fruits Légumes

L’astuce miracle pour réduire la mortalité

La mauvaise alimentation est à l’origine de nombreux cas de décès dans le monde. Le moyen le plus simple de corriger la situation se trouve dans nos finances. L’étude qui a été faite dans une université montre qu’une augmentation de 10% des prix du soda associée à une baisse de même valeur du tarif des fruits et légumes permettrait de réduire de nombreux cas de décès cardiovasculaires.

Même si le changement de régime alimentaire peut être très compliqué, certaines modifications sur le marché des produits destinés à l’alimentation peuvent aider à améliorer la santé des consommateurs qui sont de plus en plus exposés. D’après Dr Thomas Gaziano, professeur à l’université Harvard, la santé cardiovasculaire pourrait être améliorée avec ces mesures.

C’est à l’occasion de l’American Heart Association sur les habitudes de la vie et les épidémies que l’étude a été publiée.  Les scientifiques ont révélé que l’application de ces mesures pourrait contribuer à la réduction de la mortalité cardiovasculaire de 1,2% sur 5 ans. Elle sera réduite de 2% sur 20 ans. Certaines maladies comme les infarctus connaitront une baisse de 2,6 %. Les accidents vasculaires cérébraux connaitront un recul de 4%.

Des centaines de milliers de vies sauvées

Une augmentation de 10 % des prix appliqués sur les sodas et les boissons trop sucrées permettrait de réduire de 0,1 % les morts cardiovasculaires dans 5 ans. Sur 20 ans, la réduction serait de 0,12%.  Les diabétiques vont s’abaisser de 0,2% en 5 ans et 0,7% en 20 ans selon les résultats de ces recherches. Si ces préconisations liées aux prix des produits alimentaires sont appliquées jusqu’en 2035, 515 000 décès découlant de troubles cardiovasculaires seront évités. De même, 675 000 d’accidents vasculaires cérébraux non fatals pourront être éradiqués aux USA.

Ces recherches prouvent que des mesures doivent être prises sur les tarifs des denrées alimentaires. Il faudra subventionner certains produits tout en mettant une certaine taxe sur d’autres. D’après le professeur à l’université de Tufts dans le Massachusetts, Dr Dariush Mozaffarian, cela permettra d’adapter les prix des produits à leurs répercussions sur la santé et la vie quotidienne des personnes. On remarque même que dans plusieurs zones aux États-Unis, des taxes sur les sodas sont appliquées.

Dans la pratique, on remarque que la tribu des Navajos qui compte 173 600 personnes a mis en place des solutions en 2015. C’est ainsi que les taxes sur les fruits et légumes ont été tout bonnement supprimées. De même, une augmentation de la fiscalité pour les produits qui ont un impact négatif sur la santé a été faite. Les économies créées par cette mesure sont réutilisées pour la promotion d’une alimentation beaucoup plus saine. On remarque que les Américains ont prêté une oreille attentive à cette communication. Au cours des deux dernières décennies, le marché des sodas a connu une chute de 25%.

 

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.