Contrôle positif de l’ancienne championne du monde du 1500m

La Suédoise originaire d’Éthiopie, qui a été championne du monde de 1 500m en 2014, a été contrôlée positif au dopage. La nouvelle a été annoncée le 29 février. Une mesure de suspension provisoire a très vite été prise par la fédération suédoise d’athlétisme.
L'athlète éthiopienne lors d'une compétition

L’enquête se poursuit pour l’Éthiopienne naturalisée suédoise

Les questions sont nombreuses concernant la championne du monde 2013 qui a été contrôlé positif. Beaucoup de personnes se demandent quel est le produit qu’elle a utilisé. Cependant, cette information ne peut être donnée puisque l’enquête est toujours en cours. Un responsable de la fédération suédoise a confirmé que l’athlète avait écopé d’une suspension en attendant la suite de l’enquête.

Abeba Aregawi est une athlète de 25 ans qui a représenté son pays d’origine, l’Ethiopie, lors des Jeux olympiques de Londres.  C’est par la suite qu’elle a pris la nationalité suédoise en 2012. Lors des championnats du monde de Moscou en 2013, elle décroche une médaille d’or sur 1 500m. Cette même année, elle remporte le trophée européen en salle. En 2014, elle gagne le titre mondial en salle. Cette nouvelle vient à un moment où l’athlétisme mondial est dans une crise avec une corruption au sommet de l’organisation.

De nombreux cas de dopage en Éthiopie

Cette nouvelle arrive aussi au moment où de nombreux cas de dopage ont été révélés en Éthiopie. En effet, cinq athlètes évoluant au top niveau, et 4 autres spécialistes de la course, sont suspectés d’avoir eu recours au dopage. Cette révélation a été faite par la structure chargée de lutter contre le dopage en Éthiopie.

Ces enquêtes en question ont été déclenchées après des résultats peu rassurants lors d’un contrôle de l’agence antidopage. En effet, des éléments prohibés ont été retrouvés chez ces sportifs. Il s’agira en fait de les interroger sur la nature des substances détectées. Ces déclarations ont été faites par Solomon Meaza, secrétaire général de l’agence antidopage.

Cependant, les noms des sportifs suspectés n’ont pas été dévoilés. De même, les données exactes sur les produits trouvés ne sont pas encore connues. De manière générale, on en sait peu sur les actions qui ont amené à entamer une enquête. Toujours selon le secrétaire de l’agence, il faudra faire d’autres analyses pour savoir si les athlètes suspectés sont coupables ou pas.

Il faut dire que la situation est tendue au niveau de l’athlétisme. Après les problèmes au Kenya et en Russie, la Suède est également confrontée à un souci de dopage. Avec les jeux Olympiques à venir, les conséquences pourraient être nombreuses.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.