Une nouvelle diminution de l’inflation dans la zone euro

En janvier, les chiffres de l’inflation étaient satisfaisants. Cela permettait d’espérer de meilleures prévisions pour le courant de 2016. Les estimations d’Eurostat concernant l’inflation montrent qu’il y a un recul tout à fait remarquable. En effet, les chiffres sur la progression de janvier sont nettement supérieurs à ceux de février. Cela remet en cause les prévisions des économistes. Cependant, l’ensemble des secteurs a été touché par cette inflation.

Inflation énergie

Une baisse qui remet en cause les prévisions des économistes

Selon les économistes, l’inflation ne retomberait pas dans la zone rouge en février. Cela diffère avec les derniers chiffres publiés par Eurostat. En effet, on remarque que le taux d’inflation est de -0,2% en février 2016. Ce qui constitue une baisse considérable. Cette diminution est à l’opposé de la situation au mois de janvier où on notait une progression de 0,3%. Cependant, un repli a été constaté en septembre ou l’on avait obtenu une baisse de -0,1%. Mais celle obtenue en février est la première du genre.

Selon les économistes, il y aura bien une diminution, mais elle ne sera pas dans le rouge d’après leurs prévisions. Mais au vu de ce qui a été publié par Eurostat, on peut dire que ces prévisions sont erronées. Aussi, Eurostat avait annoncé en premier lieu pour le mois de janvier une nette accélération de l’inflation avec une estimation de 0,4%, il y a une semaine. Mais à la surprise générale, cette estimation a été réduite passant de 0,4% à 0,3%.

Tous les secteurs touchés par l’inflation

La variation des prix à la consommation des biens et services est tout à fait remarquable. Encore une fois, c’est l’énergie qui est à l’origine de l’inflation. En effet, dans ce secteur, on note une baisse remarquable du prix d’achat. D’après les premières estimations données par Eurostat, il est passé de 5,4% en janvier à 8% en février.

Ce n’est pas seulement le secteur de l’énergie qui est touché. D’autres sont dans la même situation avec un léger repli. Dans le secteur des services, on note un léger recul. En janvier 2016, son taux de progression était de 1,2% alors qu’en février il est de 1%.  Les produits de consommation ne sont pas aussi en reste. Pour ce qui est des denrées alimentaires, de l’alcool ou encore du tabac, le taux passe de 1% en janvier à 0,7% en février. Le secteur industriel non énergétique n’est pas aussi épargné par l’inflation. D’après les premières estimations d’Eurostat, sa progression durant le mois de février est de 0,3% contrairement au mois de janvier où il y avait eu une progression de 0,7%.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.