100 000 euros de gains après un vol de cartes à gratter

C’est une histoire digne d’un feuilleton qui a été traité au tribunal. Elle concerne une femme de ménage qui profitait de ses heures de service pour dérober des cartes de jeu à gratter. Il faut dire que cette opération a été plus que rentable puisqu’elle a pu empocher la somme de 100 000 euros. Cependant, elle n’a pas eu le temps de savourer son bonheur. En effet, ses agissements ont été rapidement découverts.

Lingots d'or

Elle vole les cartes durant son ménage

Au moment de faire son bilan comme chaque année, le gérant du magasin situé dans les Yvelines constate que des milliers de cartes à gratter avaient disparu. La sureté urbaine est rapidement saisie et tout le personnel du commerce est auditionné. Cette opération n’aurait pas porté ses fruits. C’est ainsi qu’une collaboration avec la Française des jeux a permis de mettre sur pied un billet piégé. Cela consistait à créer un ticket gagnant invalide qui fera une alerte lors de son encaissement.

Très rapidement, des résultats sont obtenus et une enquête a permis de retrouver une femme de 50 ans d’origine portugaise qui n’était  autre que la femme de ménage du magasin. Accompagnée de sa fille, elle a été aperçue dans un bar pour récupérer son gain. Travaillant seule à des heures tardives, la dame avait tout son temps pour dérober des cartes. Pour récupérer son dû, elle se rend dans les bars des alentours en compagnie de sa fille.

Prise en flagrant délit par la police

La femme de ménage a fini par être prise en flagrant délit de vol par la police. En effet, elle a été vue en train de commettre son délit. Les policiers ont retrouvé dans ses poches des tickets qu’elle avait volés. D’autres ont été retrouvés dans sa maison par la suite. La Dame avoue avoir fait de gros gains qui vont jusqu’à 80 000 euros. Elle essaie de justifier son acte par les soucis financiers qu’elle rencontre.

Les montants gagnés lui auraient servi à éponger ses nombreuses dettes. De même, elle en a profité pour se procurer de  nouveaux mobiliers, etc. Une perte de plus de 170 000 euros a été évoquée par le gérant du commerce. Le procès qui a eu lieu ce jeudi a permis la condamnation de la mère qui devra purger une peine de 12 mois et de sa fille 6 mois. L’enquête a révélé que la dame avait une forte addiction aux jeux. C’est cela principalement qui a mené à cette situation.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.