Les sites de rencontres vous offrent-ils l’amour ?

L’Institut national d’études démographiques (Ined) vient de dissiper toutes les fausses rumeurs sur les sites de rencontre. Comment Internet a révolutionné nos manières de tomber amoureux ? À croire les résultats de l’Ined, on ne peut pas parler de révolution. Pourtant, l’offre est plus que jamais grande et diversifiée.

Site rencontre amour

La démocratisation des sites de rencontres

Qui utilise les sites de rencontres ? Tout le monde ! Il n’y a pas d’âge, de sexe ou de profession à tenir en compte. Toutefois, il est vrai que pour la tranche d’âge, les jeunes sont ceux qui sont les plus connectés. Un jeune de 18 à 25 ans sur quatre fréquente au moins un site de rencontre, contre 19% des 26-30 ans et 13% des 31-35 ans. Au-delà de 36 ans, les pourcentages n’atteignent guère les 10%.

Mais comme dans les sites de rencontres habituels, il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes : 36% contre 22%. Sur le plan professionnel, les sites de rencontres sont beaucoup moins réservés à quelques catégories. On y retrouve 16% de professions intermédiaires, 13,3% d’employés, 12,8% d’ouvriers et 12,6% d’artisans de commerçants et chefs d’entreprise. Cependant, les sites de rencontre deviennent de plus spécialisés et proposent souvent des rencontres de même profil.

Le succès mitigé des sites de rencontre

Lorsqu’on sait maintenant que seuls 9% des Français inscrits dans un site de rencontre entre 2013 et 2015 ont fini en couple, on se rend compte de la mauvaise publicité qui a été faite depuis longtemps, vantant les mérites des sites de rencontre. Cela même si un français sur cinq s’est une fois inscrit sur une de ces plateformes.

Les sites de rencontres ne garantissent pas de vous donner l’amour de votre vie selon les chiffres de l’Ined. Ils servent plutôt à trouver des rencontres occasionnelles, voire carrément sexuelles. Les travaux réalisés par l’Ined estiment qu’ils « n’ont pas redessiné la géographie amoureuse en France ». En réalité, ils viennent loin dans la liste des meilleurs moyens de trouver un conjoint. Devant se trouvent par ordre le lieu de travail, les soirées entre amis, les lieux publics ou l’espace domestique chez soi ou chez les autres.

Mais cela réussit aux divorcés et aux homosexuels

Les chiffres relevés sont plus encourageants pour les divorcés et les homosexuels. Pour ces derniers particulièrement, les sites de rencontre seraient le moyen principal de trouver un conjoint. Une personne sur trois parmi les personnes ayant connu leur partenaire actuel (de même sexe) entre 2005 et 2013 est passée par un site.

De même pour les divorcés, le taux de réussite est plus important. Alors que seulement 5% des premières unions sont faites sur les sites de rencontre, le chiffre est doublé pour les personnes séparées qui veulent se remettre en couple. Seulement pour tous ceux qui ont eu du succès en utilisant les sites de rencontre, peu d’entre eux avouent avoir rencontré leur conjoint sur Internet. Ils seraient dans les 28%.

Pourquoi cette pudeur alors que la France est l’un des pays où les sites de rencontre sont les plus développés devant les États-Unis ? Le rapport ne le dit pas. Mais il est sans doute pionnier dans un domaine d’étude qui suscitera certainement de l’intérêt dans l’avenir.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.