Les exportations allemandes atteignent un nouveau record pour l’année 2015

Lors de l’année 2015, l’Allemagne n’a pas dérogé à son statut de leadeur européen en matière d’exportation. Malgré ce bon constat général, des inquiétudes planent du fait que le secteur industriel et le commerce extérieur ont connu une nette baisse en fin d’année. Certains pensent que les difficultés économiques sur le plan mondial pourraient toucher l’Allemagne.

Exportation allemagne hausse 2015

Un dynamisme au niveau des exportations

L’année écoulée, l’Allemagne a fait des ventes de l’ordre de 1,196 milliards d’euros à l’extérieur. D’après les statistiques publiées récemment, la hausse est de 6,4 % par rapport à l’année précédente. Il s’agit là d’un sommet qui n’a jamais été atteint.

On remarque aussi que les produits importés ont connu une hausse vertigineuse de 4,2 %, ce qui n’avait jamais eu lieu. On note également une progression de la balance commerciale qui a atteint le record de 248 milliards d’euros. Les produits allemands qui sont les plus exportés sont les véhicules, les produits chimiques, les machines-outils, etc.  Qu’il s’agisse d’Europe ou des autres parties du monde, il y a une nette évolution.

Il faut noter que la situation est mitigée à cause du recul qui a été vu en fin d’année. On remarque une baisse de 1,6 % au mois de décembre sur l’export et l’import. Ainsi, l’excédent commercial s’est carrément réduit durant cette période selon les chiffres de l’office fédéral des statiques. L’économiste, Johannes Mayr, pense que cette situation pourrait être due à un contrôle plus serré au niveau des frontières à cause des problèmes d’immigration.

Des risques à prendre en compte

Dans un autre registre, on reconnaissait l’économie de l’Allemagne par sa capacité à résister aux conséquences néfastes de la crise chinoise et de l’euro. Cependant, cette résistance est en train de s’étioler petit à petit. La baisse faramineuse du tarif du pétrole et la fragilité de l’économie américaine viennent également s’ajouter à cela. Remarquons que Les États-Unis sont un gros marché pour les produits « made in Germany ».

Selon l’expert d’ING, Carsten Brzeski, l’Allemagne ne pouvait pas résister à tous ces facteurs. De même, la stagnation de l’économie américaine pourrait à la longue saper la dynamique de l’économie de l’Allemagne. Dans un autre sens, Mayr, pense que les bouleversements sur les marchés financiers ont une plus grande incidence sur le pays qu’on le pensait.

Les productions au niveau des industries ont connu un recul de 1,2% durant le mois de Décembre. Cela contraste avec les prévisions qui indiquaient une hausse. Dans le secteur industriel, le recul dans les derniers moments de l’année 2015 était flagrant. Cela a même été reconnu par le gouvernement dans un communiqué. La baisse est de 0,8 % pour le dernier trimestre de l’année écoulée.

Pour ce qui est des perspectives attendues, les statistiques actuelles sont loin d’être clémentes. Le taux de croissance du PIB du quatrième trimestre qui sera révélé prochainement ne devrait pas dépasser 0,3% selon les prévisions.

Cependant, les productions industrielles devraient reprendre au vu des commandes qui connaissent une hausse. À l’intérieur du pays, la stabilité est au  rendez-vous. Le tarif pour l’énergie est très accessible, le marché de l’emploi est dynamique et les taux appliqués sont accessibles. Tous ces facteurs favorisent la consommation. Ce constat ne devrait pas changer de sitôt.

A propos de l’auteur

Guy T.
Guy T.
Guy est le doyen de l'équipe de rédaction. A l'approche de ses 40 printemps, il amène l'expérience et la sagesse dans notre équipe et offre son aide et son soutien aux plus jeunes du groupe. Un membre indispensable dans la rédaction de EXS qui sait traiter des sujets en profondeur en connaissant les antécédents.