Investissements étrangers : Paris face aux nouveaux enjeux économiques

La capitale française est, selon une étude réalisée par l’agence d’audit KPMG, l’un des 5 pays du monde qui attire le plus d’investisseurs étrangers. Paris reste, malgré l’instabilité en France en 2015, un lieu privilégié par les capitaux étrangers.

Paris Investissement étranger

Paris toujours convoité par les investisseurs étrangers

Les récents attentats de fin 2015 et la faible croissance économique que connait la métropole française ont fait de Paris une zone peu fréquentable pour les promoteurs étrangers. À ce sujet, le rapport présenté par le cabinet d’audit précise que la capitale française a perdu 2 places sur le classement mondial. L’année précédente, la France était classée troisième de la liste des pays les plus convoités.

Toutefois, La France occupe toujours sa place de leader devant les autres pays européens qui restent derrière elle dans le classement. L’Allemagne quant à lui, n’attire pas trop les investisseurs d’où son absence dans le top 15 choisi par KPMG.

Si les investisseurs tombent toujours sous le charme de la ville de Paris, c’est sans doute parce que celle-ci présente plusieurs aspects positifs. Plus de la moitié des investissements que reçoit la France est destinée à sa capitale (52%). La région parisienne joue, comme le souligne l’étude de KPMG « le rôle de locomotive nationale ». De plus, son intérêt pour la recherche qui est considérée comme « une catégorie rare et convoitée » attire de plus en plus d’investisseurs. En effet, l’Île-de-France est l’une des 3 premières régions à la tête du classement mondial dans le domaine de la recherche.

Ainsi, la ville de Paris se distingue largement par rapport à ses voisins de la zone euro. Il devance de loin les villes telles que Dublin, Barcelone, Amsterdam, etc.

Paris face à la baisse des investissements étrangers

Les Franciliens ne doivent toutefois pas être rassurés de cette place privilégiée. Bien que les investisseurs continuent d’affluer vers la région parisienne, il est important pour eux de constater la réduction des investissements de la part de certaines puissances comme les États-Unis et les pays asiatiques. Les récentes difficultés financières et sécuritaires ne sont pas sans conséquences.

Le rapport de KPMG s’interroge à ce niveau sur les principales raisons qui ont amené la part des investissements américains de 36 à 33%. En tout cas, les actes terroristes auxquels étaient confrontés les Parisiens pourraient influer sur ces résultats, mais les raisons restent toujours indéterminées. Dans le même sens, à la différence d’autres pays, les capitaux investis par les pays asiatiques en Île-de-France ne connaissent aucune hausse. À Londres, à New York et à Barcelone, les investissements asiatiques connaissent une augmentation significative.

Toujours est-il qu’il faut être attentif à cette baisse, si minime soit-elle. Contrairement à Paris qui connait une stagnation des investissements asiatiques, Barcelone enregistre une avancée considérable.

 

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.