La marque automobile Hyundai enregistre son bénéfice le plus bas depuis 2010

La marque automobile basée en Corée du Sud a fait part au public que son bénéfice pour l’année 2015 était de 5 milliards d’euros. Ce chiffre est en baisse de 15% par rapport à l’année précédente. De même, on remarque que l’entreprise n’avait pas connu un résultat aussi bas depuis 2010.

Hyundai Tucson

Les raisons de cette baisse du bénéfice

Le premier constructeur en Corée du Sud qui se place également à la cinquième position dans le classement mondial a été victime de la hausse de devise dans leur pays. De même, la stagnation économique en Chine est aussi passée par là. Hyundai Motor a révélé que son bénéfice net pour l’année 2015 était de l’ordre de 5 milliards d’euros. Cela montrait ainsi une baisse qui est due à plusieurs facteurs.

Le fait que le won coréen ait été renforcé et qu’un dans un autre sens, le yen japonais soit en baisse sont des éléments qui ont contribué à ce recul de la marque au niveau de son bénéfice net. Cela a pesé dans la compétitivité des voitures de la marque sur le marché mondial où les Japonais sont de plus en présents. Au niveau du bénéfice opérationnel, on remarque une baisse de 16% en une année. C’est également le seuil le plus bas depuis 5 ans et il fait 6,350 milliards de wons. Même si cette monnaie a connu une baisse vers la fin de l’année, cela n’a pas pesé face à l’affaiblissement des devises du Brésil et de la Russie. Les perspectives de vente dans ces deux pays vont connaitre une baisse à coup sûr. Il en est de même pour la Chine où près de 20% des ventes de la marque se font dans ce pays.

Un repositionnement sur le segment du luxe

Avec un objectif de vente pour l’année 2015 de 5,05 millions de véhicules, la marque Hyundai a pu en écouler 4,96 millions. Pour l’année 2016, les prévisions de ventes sont de 5,01 millions de voitures. L’entreprise a connu une chute vertigineuse de ses ventes sur le territoire chinois, qui est le plus grand marché au monde en matière d’automobile. Cette baisse est de l’ordre de 7% pour l’année 2015 avec moins de 1,03 million de voitures.

Pour trouver une solution adaptée à cette situation, l’entreprise veut renforcer ses ventes sur le segment des 4×4 SUV. Ces derniers sont en plein essor dans de nombreux pays en croissance. Il en est de même pour les voitures de ville haut de gamme. Il s’agit en fait de se positionner sur le marché du luxe. D’ailleurs, une compagne de promotion des nouvelles voitures de luxe sous la marque « Genesis » a été entamée en Novembre. Ça sera l’occasion de se départir de l’image du constructeur low cost pour pouvoir faire face à des concurrents très coriaces tel Toyota.

A propos de l’auteur

Celine A.
Celine A.
Céline est la plus jeune de l'équipe rédaction. Du haut de sa vingtaine d'année, elle est dynamique et travailleuse, rien ne l'arrête. Elle affectionne tout particulièrement les sujets un petit peu plus féminin, mais sait de quoi elle parle quand elle traite pourtant d'automobile ou de mécanique.